Monique Pariseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monique Pariseau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Monique Pariseau, née à Saint-Vallier en 1948, est une romancière, nouvelliste et professeure québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle grandit à Québec, mais passe tous ses étés dans son village natal. Marquée par cette enfance au bord du fleuve Saint-Laurent, elle y fera de nombreuses références ou s'en servira comme cadre dans ses romans et nouvelles à venir.

De 1983 à 1985, elle enseigne à Safi, au Maroc, puis à cégep de Saint-Jérôme et s'installe à Saint-Hippolyte.

Ses premiers romans sont inspirés par la nature et par ses expériences d'enseignement, notamment dans Les Figues de Barbarie (1990) qui se déroule au Maroc.

Au XXIe siècle, elle de se lance dans le roman historique avec La Fiancée du vent (2003).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Figues de Barbarie (1990)
  • Le Secret (1993)
  • La Fiancée du vent : l'histoire de la Corriveau, née en Nouvelle-France et pendue sous le Régime anglais (2003)
  • Jeanne Barret : première femme ayant accompli, au XVIIIe siècle, le tour du monde déguisée en homme (2010)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Objets de mémoire (1997)

Nouvelle[modifier | modifier le code]

  • Le Geai bleu (1993), dans l'anthologie L'Ami : ouvrage collectif

Autre publication[modifier | modifier le code]

  • Flâneries laurentiennes (2012), ouvrage collectif

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • 1990 : 2e Prix Robert-Cliche, Les Figues de Barbarie
  • 1993 : Finaliste au Prix Elle-Québec, Le Secret