Mohammed Abou el-Kassem Zouaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohammed Abou el-Kassem Zouaï
محمد أبو القاسم الزوي
Fonctions
9e secrétaire général
du Congrès général du peuple libyen

(chef de l'État)

(1 an 6 mois et 28 jours)
Premier ministre (Secrétaire du Comité général populaire)
Baghdadi Mahmoudi
Prédécesseur Moubarak al-Shamikh
Successeur Moustafa Abdel Jalil
(président du Conseil national de transition)
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Libye
Nationalité libyenne
Religion Islam

Mohammed Abou el-Kassem Zouaï
Chefs d'État libyens

Mohammed Abou el-Kassem Zouaï, né le , est un homme politique libyen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Secrétaire à la Justice, puis ambassadeur de la Libye au Royaume-Uni, il est, du au , secrétaire général du Congrès général du peuple, soit chef de l'État en titre de la Jamahiriya arabe libyenne. Il succède à Mubarak al-Shamikh; comme ses prédécesseurs, il ne joue qu'un rôle secondaire en regard de celui du « Guide de la révolution », et véritable dirigeant du régime, Mouammar Kadhafi.

À partir de , le pouvoir du colonel Kadhafi est fortement remis en cause par le développement d'une insurrection débouchant rapidement sur une guerre civile. Les rebelles prennent la capitale Tripoli le .

Mouammar Kadhafi quitte la capitale et le président du Conseil national de transition, Moustafa Abdel Jalil devient, de facto, le nouveau chef de l'État. Mohamed Abou el-Kassim Zouaï est quant à lui mis en détention par les nouvelles autorités libyennes, après s'être livré pour garantir sa propre protection[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Blog d'Al Jazeera, 8 septembre 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]