Modèle social du handicap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le modèle social du handicap est né de la critique des interprétations des modèles médicaux portant sur le handicap, au cours des années 1970[1], au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il nait de la critique des interprétations des modèles médicaux (caritatifs, individuels ou hospitaliers) portant sur le handicap[2], au cours des années 1970, par des organisations de défense des droits des personnes handicapées[3], au Royaume-Uni et aux États-Unis. L'émergence du Independent Living Movement (États-Unis, création en 1960), notamment, fut décisif.

Principes[modifier | modifier le code]

Dans l’optique du modèle social, le handicap désigne une expérience collective d’oppression: ce ne sont pas les déficiences individuelles qui déterminent le handicap mais la société ou l'environnement[4], qui imposent des normes aux personnes qui ne correspondent pas aux normes de la société[5].

Influences[modifier | modifier le code]

Cette orientation a favorisé la conception des politiques d’élimination des obstacles (l'accessibilité des bâtiments par exemple) et a influencé l'OMS qui abordait alors le handicap comme une conception centrée sur la maladie. C'est ainsi que la classification internationale du Fonctionnement, du handicap et de la santé s'est substitué à classification internationale des handicaps depuis 2001, mettant l'accent sur les obstacles liés à l'environnement.

Le modèle social a mis ainsi en évidence que le handicap est une notion contextuelle et évolutive (selon les pays et les époques)[6].

Ce modèle a fait émerger le champ des disability studies (études sur le handicap). De nombreuses personnes handicapées ont été pris en compte, et les sociologues et les médecins ont commencé à se centrer sur l'expérience personnelle du handicap[7].

Critiques[modifier | modifier le code]

Le modèle social fait l’objet de critiques. Pour Tom Shakespeare, le modèle social nie ou fait abstraction des spécificités corporelles qui font obstacle à la société[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dynamiques de l’évolution conceptuelle dans le champ du handicap : d’une conception individuelle à une conception sociale, Ripph.qc.ca, consulté le 17 janvier 2014
  2. Historique des représentations sociales du handicap, Anlh.be, consulté le 16 janvier 2014.
  3. L’impact de l'évolution conceptuelle du handicap sur les politiques publiques, Cnfpt.fr, 12 décembre 2012.
  4. Les quatre modèles, Mmaking-prsp-inclusive.orgh, consulté le 16 janvier 2014.
  5. Handicap et développement, Hiproweb.org, consulté le 16 janvier 2014
  6. Frank Jamet, De la Classification internationale du handicap (CIH) à la Classification internationale du fonctionnement de la santé et du handicap (CIF), Hiproweb.org, consulté le 16 janvier 2014
  7. G.L. Albrecht, J.-F. Ravaud et H.J. Stiker, « L'émergence des disability studies : état des lieux et perspectives », Sciences sociales et santé, vol. XIX, n° 4, décembre 2001
  8. Pierre Dufour, Dépasser les modèles dans le champ du handicap : un souci de soi, de l’autre, de soi avec l’autre, Homde.hypotheses.org,25 Juin 2013