Mise au tombeau de Combefa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mise au Tombeau de Combefa)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Mise au tombeau.
Ensemble de la statuaire

La Mise au tombeau de Combefa est un ensemble de statues en calcaire polychrome du XVe siècle, représentant trois scènes de la Passion du Christ. Elles ont été réalisées pour la chapelle du château de Combefa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la construction de la chapelle de son château de Combefa, Louis Ier d'Amboise, évêque d'Albi (1474-1502), fait réaliser un ensemble de sculptures pour décorer la chapelle. Dès la consécration de la chapelle, le 23 mars 1490, l'ensemble acquiert une grande réputation.

Lorsque l'archevêque de Choiseul commence le démantèlement du château en 1761 l'ensemble est jugé trop lourd pour être transporté. Les habitants de Monestiés obtiennent en 1765 de son successeur, François-Joachim de Pierre de Bernis[1], l'autorisation de transporter les sculptures dans la salle de l'hôpital Saint-Jacques. Elles y sont toujours exposées.

Le groupe de sculptures a été restauré en 1992 ce qui a permis qu'il retrouve sa disposition supposée d'origine.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Description[modifier | modifier le code]

Le groupe est composé d'un ensemble de 20 statues, représentant trois étapes de la passion du Christ.

Au sommet de l'ensemble se trouve un Christ en croix. Il surmonte une pietà regroupant 8 personnages. La partie inférieure du groupe sculpté représente la mise au tombeau elle-même, avec un ensemble de 11 statues.

Au centre de la mise au tombeau se trouve le Christ reposant sur son linceul. À gauche un groupe de 4 hommes et une femme, parmi lesquels on trouve Louis Ier d'Amboise (tenant un morceau du Linceul), puis Joseph d'Arimathie, Saint Jacques puis Saint Jean (tenant la couronne d'épines), et enfin Marie Josepha. À droite se trouve un groupe de 4 femmes et un homme. Nicodème tenait à l'origine un morceau du linceul, puis vient Marie et trois autres femmes (dont Marie-Madeleine).

Le groupe est remarquable par la grande qualité de sculpture, l'expression des personnages et marque la transition entre la sculpture gothique et le début de la Renaissance.

Classement[modifier | modifier le code]

Cet ensemble d'objets fait l’objet d’un classement au titre objet des monuments historiques depuis le [2]. Le classement s'est fait en trois parties, respectivement le 28 mars 1904 (Mise au tombeau); le 30 novembre 1908 (Pietà) et le 5 novembre 1953 (Christ en croix).

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]