Mike Cannon-Brookes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mike Cannon-Brookes
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président-directeur général (en)
Atlassian
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (40 ans)
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Michael Cannon-Brookes (né en ) est un milliardaire australien, co-fondateur et co-CEO, avec Scott Farquhar (en), de la compagnie informatique Atlassian[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mike Cannon-Brookes naît en [3]. Fils d'un banquier[4], il fait ses études à la Cranbrook School (en) de Sydney[5], puis à l'université de Nouvelle-Galles du Sud, où il obtient un diplôme en informatique[6].

Avec Scott Farquhar, Cannon-Brookes fonde la compagnie Atlassian. Il est également professeur adjoint (en) à l'université de Nouvelle-Galles du Sud.

En 2004, Cannon-Brookes et Farquhar obtiennent le prix Australian IT Professional of the Year puis, en 2006, le Ernst & Young Entrepreneur of the Year Award (en)[6].

Il est marié à Annie Todd[5]. Le couple a deux enfants[7] et habite Sydney[5],[2].

Classement[modifier | modifier le code]

Année BRW (en)
Rich 200 (en)
Forbes
Australie (en)
Sunday Times
Rich List (en)
Rang Situation nette (A$) Rang Situation nette (US$) Rang Situation nette (GB£)
2013[8],[9] 190 en augmentation $0,25 milliard en augmentation n/a non listé
2014[10],[11] 35 en augmentation $1,07 milliards en augmentation n/a non listé
2015[7],[12] 42 en augmentation $1,14 milliards en augmentation 25 en augmentation $1,10 milliards en augmentation
2016[13],[7],[14] 18 en augmentation $2,00 milliards en augmentation 14 en augmentation $1,69 milliards en augmentation £906 millions en augmentation
Légende
Icône Description
Stable n'a pas changé depuis l'année précédente
en augmentation a augmenté depuis l'année précédente
en diminution a diminué depuis l'année précédente

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fitzsimmons, Caitlin, « Accidental billionaires: why Atlassian’s Mike Cannon-Brookes and Scott Farquhar are so admired in the start-up industry », The Australian Financial Review, Australian,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  2. a et b (en) Kitney, Damon, « The Cannon-Brookes: balancing life as accidental billionaires », The Australian,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  3. (en) « ATLASSIAN CORPORATION PLC - Officers (free information from Companies House) », beta.companieshouse.gov.uk (consulté le 10 septembre 2016)
  4. (en) Gray, Joanne, « Michael Cannon-Brookes snr: How I raised a son who became Atlassian billionaire », The Boss (magazine), Financial Review, Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  5. a b et c (en) Thackray, Lucy, « From a tiny apartment above a sex shop to $12 million mansion in exclusive Sydney suburb: Australia's richest man under 40 splashes cash on spectacular new home », Daily Mail, Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  6. a et b (en) « Mike Cannon-Brookes: Co-founder & CEO », Atlassian (consulté le 9 juin 2016)
  7. a b et c (en) « 2015 Australia's 50 Richest », Forbes Asia,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juin 2015)
  8. (en) « BRW Rich 200 List 2013 », The Australian Financial Review, Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  9. (en) AAP, « Gina Rinehart tops Forbes' Australian rich list », The Australian,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2015)
  10. (en) « BRW Rich 200 List 2014 », The Australian Financial Review, Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  11. (en) Rollason, Adam, « Rinehart on top, Palmer down on Forbes rich list », Financial Review, Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2015)
  12. (en) « BRW Rich 200 List 2015 », The Australian Financial Review, Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  13. (en) « BRW Rich 200 List 2016 », The Australian Financial Review, Australia,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juin 2016)
  14. (en) « Rich List 2016 », The Sunday Times, no page 44,‎