Mickael Korvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mickael Korvin
Mickael korvin 2.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activités

Mickael Korvin est un auteur et traducteur franco-américain d'origine hongroise, né à Cuba en 1957. Il est l'inventeur du "nouvofrancet", une méthode extrêmement simplifiée d'enseigner, apprendre et écrire en français. Il vit à Paris.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Maîtrisant les langues française et anglaise, Mickael Korvin a alterné entre l'écriture de romans en français et en anglais ainsi que la traduction de textes étrangers en français. Dans ses premiers ouvrages, Le Boucher du Vaccarès (1990) et Je, Toro (1991) il a revisité le nouveau roman afin de briser ce qu'il voyait comme le règne de la nostalgie dans la littérature contemporaine française. Les traductions de Mickael Korvin comprennent I Need More d'Iggy Pop et Les vices ne sont pas des crimes de l’anarchiste américain du XIXe siècle Lysander Spooner. Au départ journaliste et publicitaire[1], par la suite Korvin se consacre ensuite à ses travaux d'écrivain et de linguiste, tenant par ailleurs une boutique de brocanteur au marché aux puces de Saint-Ouen[2],[3].

Controverse[modifier | modifier le code]

Au début de l’année 2012, Mickael Korvin a publié un roman, Journal d'une cause perdue, qui faisait partie de son mouvement (qu'il appelle lui-même « korvinisme »[4]) visant à abolir les accents, majuscules et la ponctuation de la langue écrite, en particulier de la langue française[5]. Son mouvement a gagné en notoriété en France par le biais d'une vidéo promotionnelle dans laquelle Mickael Korvin est filmé avec le rappeur Morsay. Dans celle-ci le rappeur menace de violer sexuellement le grammairien et membre de l'Académie française Erik Orsenna[6]. Pendant la vidéo, Mickael Korvin sacre Orsenna « dictateur de la grammaire » et clame qu'il est en train de tuer la langue française[7]. La vidéo a été filmée au marché aux puces de Saint-Ouen, où Korvin et Morsay tiennent tous deux boutique. Un article sur le site web du magazine l'Express a appelé l'intervention de Mickael Korvin « Les puces contre l'Académie française » et le même article comparait sa démarche dans Journal d'une cause perdue à Raymond Queneau, Apollinaire, Georges Perec et Tristan Tzara[8]. Un article paru sur le site du Nouvel Observateur a comparé la position de Mickael Korvin sur la ponctuation à celles de Georges Perec, Mathias Enard et Philippe Sollers[9]. Contacté pour donner une réponse à l’attaque de Mickael Korvin, dans une tentative de mettre un terme à la querelle, l'attachée de presse d’Orsenna a fourni une brève déclaration adaptée de l'auteur de Éloge de la ponctuation : « point final ».

Par la suite Mickael Korvin a lui-même proposé sa candidature à l'Académie française, par l'intermédiaire d'une lettre publique, publiée sur le site web de l'Express. La controverse a également été couverte par le magazine Les Inrocks[10] et le quotidien Libération[11]. À la mi-avril 2012, une autre vidéo a été postée en ligne, dans laquelle Mickael Korvin et Morsay, cagoulés et se faisant appeler le « front de libération de la langue française », humilient le présentateur et écrivain Patrick Poivre d'Arvor, également candidat à l'Académie française, le traitant de plagiaire en référence aux accusations selon lesquelles il aurait plagié des parties de sa récente biographie d'Ernest Hemingway[12],[13] et également de Machiavel des médias[14]. Le 19 avril 2012, Mickael Korvin a été officiellement inscrit en tant que candidat à l'Académie française[15]. Le 26 avril 2012, Mickael Korvin, a publié sur le site web de l'Express un manifeste pour la simplification de la langue française intitulé J'abuse[16] en référence au J'accuse[17] d’Émile Zola du 13 janvier 1898.

Mickael Korvin est par la suite devenu contributeur régulier du site internet du magazine L’Express.

Ce combat continue également d’être commenté dans les médias, comme dans un article du réputé blog Tomblands comparant sa démarche à celle du futuriste du début du XXe siècle Filippo Tommaso Marinetti[18],[19] ou encore un avertissement dans le magazine marocain Actuel : "Le français est une langue subtile qui risque de disparaître si on ne prend pas le risque de la simplifier."[20]

Ses articles parus sur lexpress.fr en dates du 27 septembre puis du 29 octobre 2012 poussent sa théorie sur la simplification de la langue encore plus loin lorsqu'il demande « l’ancien français serait-il plus moderne que le nôtre ? »[21] et affirme que le français est prisonnier de sa grammaire depuis 500 ans. Le mois suivant, il y explique "Pourquoi il faut abolir l’Académie française"[22]. Et le 14 décembre, il relança le débat sur l’universalité de la langue française. À la suite du rejet de l'acronyme américain "ASAP" par cette même institution en janvier 2014, il lança une nouvelle attaque par voie de presse.

Au début de l'été 2014, dans la suite de sa campagne pour la simplification du français, il propose 35 nouvelles abréviations dans cette langue.

Korvin parle de "nouvofrancet" dès son manifeste dans l'Express.fr du 26 avril 2012. Mais sa nouvelle langue se concrétise véritablement lorsque, en parallèle de la sortie de son neuvième roman "L'homme qui se croyait plus beau qu'il n'était"[23],[24],[25] il en publie la version "nouvofrancet" en ligne : 'L'om qi se croyet plubo qil netet".

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le refuge nucléaire (nouvelle) La Revue Dossiers d'Aquitaine et d'Ailleurs Numero 48 - Été 1991
  • Le Boucher du Vaccarès, et Le Napo (Éditions Jacqueline Chambon - Actes Sud 1991)
  • Je, Toro (Éditions Jacqueline Chambon - Actes Sud 1992)
  • New Age Romance (Les Belles Lettres 1993, Le Serpent à Plumes 2000)[26]
  • How to Make a Killing on the Internet (Pegasus Publishers - UK 2001)
  • Le Jeûne (Parisvibrations.com 2009).
  • Biorgie (Parisvibrations.com 2010)
  • Journal d'une cause perdue (Parisvibrations.com 2012)
  • L'homme qui se croyait plus beau qu'il n'était (Le Serpent à Plumes 2016)[27],[28]
  • Sire Concis - une histoire de prépuce qui repousse comme une mauvaise herbe

Traductions[modifier | modifier le code]

Autres écrits[modifier | modifier le code]

  • Rémy Magron, Sado-maso-chic, (contribution Mickael Korvin), 1995.
  • Internet Honoré aux Webby Awards 2015 et Silver Award aux Davey Awards 2015[29] (@twitersavior) pour le hashtag #AMessageToTheMartians (catégorie Social/Weird) de même qu'un autre Davey d'argent en 2016 pour #TheBrightSideOfBrexit[30]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • New Age Romance

Art Conceptuel[modifier | modifier le code]

  • Signs of Hope (Signes d'espoir) une collection de pancartes de SDF de Philadelphie pour l'association caritative The Bethesda Project, Novembre 2016[31]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fr.slideshare.net/NEKID/la-veille-de-nekid-du-231111-les-publicitaires-devenus-artistes
  2. Laurent Martinet, « Erik Orsenna est-il le « tueur » du français ? », sur le site de L'Express, (consulté le 27 juillet 2012)
  3. Ali baba's Cavern, site des Puces de Saint-Ouen
  4. http://www.monadministratif.com/04-korvin-vs-orsena
  5. Antoine Guillot, « Bonheurs et malheurs des écrivain(e)s », sur France Culture,
  6. https://www.dailymotion.com/video/xpi69p_morsay-mickael-korvin-clash-erik-orsenna_news
  7. https://cdr.lib.unc.edu/indexablecontent/uuid:1151b4cf-5f14-4113-b4f9-6451b96ad665
  8. Laurent Martinet, « Erik Orsenna est-il le "tueur" du français? », sur L'Express,
  9. David Caviglioli, « Deux rappeurs et un écrivain menacent de violer Erik Orsenna », sur Le Nouvel Observateur,
  10. Élisabeth Philippe, « Faut-il exorciser l’Académie? », sur Les Inrocks,
  11. http://www.liberation.fr/culture/01012400003-korvin-et-morsay-forcenes-d-orsenna
  12. Jean-Marc Proust, « Plaidoyer pour Patrick Poivre d’Académicien », sur Slate,
  13. Jérôme Dupuis, « Patrick Plagiat d'Arvor », sur L'Express,
  14. « PPDA, nouvelle cible de Morsay et Korvin », sur MyBoox,
  15. « Candidatures au fauteuil de M. Jean Dutourd (F31) », sur le site de l'Académie française,
  16. http://www.enviedecrire.com/mickael-korvin-veut-simplifier-la-langue-francaise/
  17. http://www.cahiers-naturalistes.com/jaccuse.htm
  18. http://tomblands-fr.blogspot.fr/2012/08/mickael-korvin-morsay-marinetti-et-la-langue-francaise.html
  19. http://labs.ebuzzing.fr/top-blogs/source/tomblands-fr.blogspot.com-kj9r
  20. http://www.actuel.ma/Dossier/Faut-il_abandonner_le_francais_/1023.html
  21. http://orthochansons.fr/blog/orthographe-lancien-francais-serait-il-plus-moderne-que-le-notre/
  22. https://tidsskrift.dk/passage/article/download/6669/14489
  23. https://medium.com/@lh_marc/mikael-korvin-son-nouveau-roman-et-le-nouvofrancet-a48c22918ca9#.gg0m6wvb0
  24. http://www.senscritique.com/livre/L_homme_qui_se_croyait_plus_beau_qu_il_n_etait/critique/83224660
  25. http://www.babelio.com/livres/Korvin-Lhomme-qui-se-croyait-plus-beau-quil-netait/808366
  26. http://jedemotssurprises.over-blog.com/article-new-age-romance-m-korvin-68511457.html
  27. http://memoiresdebison.blogspot.com/2017/03/quatre-vingt-dix-chapitres-dune-vie.html
  28. https://22h05ruedesdames.wordpress.com/2017/03/01/lhomme-qui-se-croyait-plus-beau-quil-netait-mickael-korvin/
  29. http://www.daveyawards.com/winners/list/?l=T&pageNum_winners=1&totalRows_winners=49&event=11&category=&award=S&form=2
  30. http://www.daveyawards.com/winners/gallery/list/?event=998&award=2&_p=23
  31. http://philadelphiafreepress.com/homeless-in-philadelphia-art-show-benefits-bethedsa-project-p6507-1.htm