Michel Ory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Michel Ory
Michel ory.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
DevelierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Michel Ory, né le à Develier, est un astronome amateur suisse, découvreur prolifique d'astéroïdes et de comètes, qui est l'un des cinq lauréats du prix Edgar-Wilson 2009 pour sa découverte de la comète périodique 304P/Ory (P/2008 Q2 Ory), comète de la famille de Jupiter découverte le en utilisant un réflecteur f/3.9 de 24 pouces à l'observatoire astronomique jurassien, en Suisse.

Il est professeur de physique au lycée cantonal de Porrentruy, en Suisse. L'astéroïde de la ceinture principale (67979) Michelory[1] a été nommé en son honneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ory est né dans le district de Delémont dans le canton du Jura en Suisse. Il fréquente l'école de Delémont et l'école cantonale de Porrentruy puis étudie la physique en 1990 à l'Université de Genève. Il suit des cours de journalisme scientifique chez Cedos SA à Carouge, dont il sort avec une qualification en 1992. Il entreprend ensuite une formation d'enseignant à l'Institut pédagogique de Porrentruy, dont il sort professeur d'enseignement du secondaire en 1994, et devient professeur de physique à l'école cantonale de Porrentruy, poste qu'il occupe toujours en 2012. Ory est marié et a deux enfants.

En tant qu'astronome amateur accompli, il rejoint la Société astronomique jurassienne en 1990 et, entre 1993 et 1998, compte parmi les sept membres impliqués dans la construction de l'observatoire astronomique jurassien.

Découvertes[modifier | modifier le code]

Au cours des années 2000-2010, Michel Ory réalise un grand nombre de découvertes d'objets astronomiques à partir de plusieurs sites d'observation. En 2016, il est crédité par le Centre des planètes mineures de la découverte de 199 planètes mineures numérotées sur la période 2001-2010.

À l'observatoire astronomique jurassien, situé à Vicques, en Suisse, il fait sa découverte la plus célèbre, 304P/Ory, une comète périodique de la famille de Jupiter, il découvre également plus de 234 astéroïdes (y compris des objets mineurs non encore numérotés) et deux supernovae. Ory réalise également des découvertes à partir de deux autres sites d'observation aux États-Unis, à savoir à l'observatoire Tenagra II, code 926, en Arizona, et depuis l'Observatoire Sierra Stars (code G68), en Californie, d'où il découvre 11 et 2 astéroïdes respectivement.

Comète 304P/Ory[modifier | modifier le code]

Au cours des nuits des 26-27 et 27- Ory découvre ce qu'il pense être au départ un astéroïde géocroiseur, et rapporte sa découverte au Centre des planètes mineures, à Harvard, en tant que telle. Vers 20h08, le , il reçoit une notification du Bureau central des télégrammes astronomiques (CBAT) précisant que l'objet est en réalité une comète périodique: l'annonce court qu'« un objet apparenté à un astéroïde découvert par Michel Ory (Delémont, Suisse, à partir d'images CCD obtenues avec un réflecteur de 0.61-mf/3.9 à Vicques, l'observation de la découverte mentionnée ci-dessous), est publiée sur le site web du NEOCP du Centre des planètes mineures, est confirmée être de nature cométaire par d'autres observations CCD. ».

La comète est nommée 304P/Ory (P/2008 Q2 Ory) d'après lui, et l'annonce du CBAT présente ses félicitations à travers le monde. La comète orbite autour du Soleil suivant une orbite elliptique avec une période de 5,96 ans.

Ory reçoit le prix Edgar-Wilson du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics, puis plus tard, en 2008, un square de Vicques est nommé Place de la comète P/2008 Q2 Ory, en l'honneur de sa découverte.

Astéroïdes découverts[modifier | modifier le code]

Liste des astéroïdes découverts[2] : 200
(57658) Nilrem
(68718) Safi
(84902) Porrentruy
(88906) Moutier
(95771) Lachat
(99824) Polnareff
(113415) Rauracia
(115950) Kocherpeter
(117736) Sherrod
(125076) Michelmayor
(126160) Fabienkuntz
(126748) Mariegerbet
(129078) Animoo
(129137) Hippoloque
(143622) Robertbloch
(145559) Didiermüller
(157456) Pivatte
(162937) Prêtre
(170162) Nicolashayek
(170906) Coluche
(170927) Dgebessire
(173086) Nirée
(175208) Vorbourg
(175282) Benhida
(177415) Queloz
(179764) Myriamsarah
(180643) Cardoen
(183114) Vicques
(184508) Courroux
(187123) Schorderet
(188446) Louischevrolet
(197864) Florentpagny
(197870) Erkman
(199838) Hafili
(204702) Péquignat
(207109) Stürmenchopf
(210997) Guenat
(211613) Christophelovis
(213770) Fignon
(214081) Balavoine
(214136) Alinghi
(214378) Kleinmann
(223566) Petignat
(224027) Grégoire
(224206) Pietchisson
(227065) Romandia
(230155) Francksallet
(230975) Rogerfederer
(235027) Pommard
(238593) Paysdegex
(238817) Titeuf
(240871) MOSS
(242492) Fantômas
(242516) Lindseystirling
(242529) Hilaomar
(248183) Pisandre
(249302) Ajoie
(259905) Vougeot
(260906) Robichon
(262705) Vosne-Romanée
(275962) Chalverat
(276781) Montchaibeux
(280640) Ruetsch
(280642) Doubs
(282669) Erguël
(284945) Saint-Imier
(289586) Shackleton
(289587) Chantdugros
(290001) Uebersax
(291847) Ladoix
(297026) Corton
(305254) Moron
(313921) Daassou
(314040) Tavannes
(318412) Tramelan
(318676) Bellelay
(327082) Tournesol
(329935) Prévôt
(331992) Chasseral
(336108) Luberon
(337380) Lenormand
(339486) Raimeux
(349606) Fleurance
(352860) Monflier
(363582) Folpotat
(368588) Lazrek
(378669) Rivas
(399745) Ouchaou
(423205) Échezeaux
(481984) Cernunnos

Publications[modifier | modifier le code]

Début 2019, il publie un livre pour le grand public intitulé Chasseur d'astéroïdes, illustré par son compatriote le dessinateur de presse Pitch Comment[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Caractéristiques et simulation d'orbite de 67979 sur la page Small-Body Database du JPL. [java]
  2. Mise à jour le 16 mars 2017. Seuls les astéroïdes nommés apparaissent dans cette liste.
  3. https://astrobook21.blog/2019/07/16/chasseur-dasteroides/

Liens externes[modifier | modifier le code]