Société astronomique de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir SAF.
Société astronomique de France

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Diffuser les sciences de l'Univers et faire participer le plus grand nombre à leurs progrès.
Zone d’influence Drapeau de la France France et pays francophones
Fondation
Fondation 28 janvier 1887
Fondateur Camille Flammarion
Identité
Siège 3, rue Beethoven, 75016 Paris
Président Patrick Baradeau
Site web www.saf-astronomie.fr

La Société astronomique de France ou SAF est une association régie par la loi du . Fondée par Camille Flammarion en 1887, son but est de promouvoir le développement et la pratique de l'astronomie. Elle est reconnue d'utilité publique depuis le 4 avril 1897[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Ouverte à tous, elle propose des conférences mensuelles, des après-midi d'initiation dans les murs de son siège maintenant situé 3, rue Beethoven, 75016 Paris. Elle fut créée au 28, rue Serpente dans l'Hôtel des sociétés savantes puis hébergée rue Saint-Dominique, dans une salle de la Maison de la Chimie. Elle compte 11 commissions spécialisées. Elle offre la possibilité de découvrir le ciel lors d'événements astronomiques spectaculaires, depuis la coupole de l'Observatoire de la Sorbonne par exemple (elle y tient également son atelier d'optique), en plein cœur de Paris, ou à l'observatoire Camille-Flammarion à Juvisy-sur-Orge.

Elle organise chaque année pendant l'été les Rencontres Astro Ciel permettant à plus de deux cents passionnés d'astronomie de se retrouver durant deux ou trois semaines sous le ciel étoilé, en Haute-Provence.

Présidents[modifier | modifier le code]

Jusqu'à aujourd'hui, la Société a eu 49 présidents comprenant beaucoup de personnes illustres dans l'astronomie et les disciplines associées. Par métier, la moitié des présidents étaient des astronomes (28), suivis par des physiciens (11) et d'autres professions (10) comprenant des ingénieurs, un médecin, deux généraux, un prince, un écrivain et un historien.

Nom Métier Années
Camille Flammarion Fondateur de la SAF, astronome, auteur 1887-1889[2]
Hervé Faye Astronome 1889-1891[2]
Anatole Bouquet de La Grye Ingénieur hydrographe, géographe 1892-1893[2]
Félix Tisserand Astronome 1893-1895[2]
Jules Janssen Astronome 1895-1897[2]
Alfred Cornu Physicien 1897-1899[2]
Octave Callandreau Physicien 1899-1901[2]
Henri Poincaré Mathématicien, physicien, ingénieur, philosophe des sciences 1901-1903[2]
Gabriel Lippmann Physicien, inventeur 1903-1904[2]
Chrétien Édouard Caspari Astronome, Hydrographe 1905-1907[2]
Henri-Alexandre Deslandres Astronome 1907-1909[2]
Benjamin Baillaud Astronome 1909-1911[2]
Pierre Puiseux Astronome 1911-1913[2]
Aymar de la Baume Pluvinel Astronome 1913-1919[3]
Paul Émile Appell Mathématicien 1919-1921[3]
Roland Bonaparte Prince français, président de la Société de Géographie 1921-1923[3]
Charles Lallemand Géophysicien 1923-1925[3]
Gustave-Auguste Ferrié Pionnier de la radio, Général de l'armée 1925-1927[3]
Eugène Fichot Hydrographe 1927-1929[3]
Georges Perrier Général de l'armée, président de la Société de Géographie 1929-1931[3]
Charles Fabry Physicien 1931-1933[3]
Ernest Esclangon Astronome, mathématicien 1933-1935[3]
Jules Baillaud Astronome 1935-1937[3]
Charles Maurain Géophysicien 1937-1939[4]
Fernand Baldet Astronome 1939-1945
Bernard Lyot Astronome 1945-1947
André-Louis Danjon Astronome 1947-1949
Lucien d'Azambuja Astronome 1949-1951
Jean Cabannes Physicien 1951-1953
Pierre Chevenard Ingénieur des mines 1953-1955
André Couder Astronome, ingénieur optique 1955-1957
[PDF]Albert Perard Physicien, météorologue 1957-1958
Jean Coulomb Géophysicien, mathématicien 1958-1960
André Lallemand Astronome 1960-1962
André-Louis Danjon Astronome 1962-1964
Pierre Tardi Astronome 1964-1966
Jean Rösch Astronome 1966-1970
Jean Kovalevsky Astronome 1970-1973
Jean-Claude Pecker Astronome 1973-1976
Bruno Morando Astronome 1976-1979
Audouin Dollfus Astronome 1979-1981
Jacques Boulon Astronome 1981-1984
Paul Simon Astronome 1984-1987
Philippe de la Cotardière Écrivain, journaliste scientifique 1987-1993
Jean-Claude Ribes Astronome 1993-1997
Roger Ferlet Astrophysicien 1997-2001
Patrick Guibert Ingénieur 2001-2005
Philippe Morel Médecin 2005-2014
Patrick Baradeau Historien, éditeur 2014–Présent
Galerie des présidents de la SAF
No. 1 — Camille Flammarion 
No. 2 — Hervé Faye 
No. 4 — Félix Tisserand 
No. 5 — Jules Janssen 
No. 6 — Alfred Cornu 
No. 7 — Octave Callandreau 
No. 8 — Henri Poincaré 
No. 9 — Gabriel Lippmann 
No. 12 — Benjamin Baillaud 
No. 13 — Pierre Puiseux 
No. 15 — Paul Émile Appell 
No. 16 — Roland Bonaparte 
No. 17 — Charles Lallemand 
No. 19 — Eugène Fichot 
No. 20 — Georges Perrier 
No. 21 — Charles Fabry 
No. 22 — Ernest Esclangon 
No. 33 — Jean Coulomb 

Publications[modifier | modifier le code]

L'association publie la revue mensuelle L'Astronomie disponible en kiosque et sur abonnement. Elle publie également un périodique Observations et travaux dédié aux techniques mises en œuvre et résultats obtenus par ses membres.

Commissions[modifier | modifier le code]

L'association est organisée en Commissions thématiques, œuvrant spécifiquement dans des domaines de l'astronomie théorique ou pratique. Voici les principales :

  • La commission des Cadrans solaires
  • La commission des Comètes
  • La commission Cosmologie
  • La commission des Étoiles doubles
  • La commission Histoire
  • La commission des Instruments
  • La commission Météores - Météorites - Impactisme
  • La commission des Observations planétaires
  • La commission de Planétologie
  • La commission Radioastronomie
  • La commission Soleil

Le magazine l'Astronomie[modifier | modifier le code]

Premier numéro du magazine l'Astronomie (1882)

Le journal actuel l'Astronomie est issu d'une série de revues associées à la SAF. Le premier, publié par Camille Flammarion, a précédé la fondation de la SAF de 3 ans.

Récompenses[modifier | modifier le code]

L'association distribue des prix et récompenses à certains de ses membres ou à des personnalités remarquées dans le monde de la recherche astronomique ou astrophysique[5]. Un nombre de ces prix ne sont plus décernés depuis de nombreuses années et n'ont, ici, qu'un intérêt historique.

Prix Objectif Fréquence Années attribuées
Prix Jules Janssen Ce prix international est alternativement attribué à un astronome français et à un astronome étranger pour la valeur internationale de ses travaux scientifiques ainsi que pour sa contribution à la large diffusion des sciences de l’Univers. — Prix créé par Jules Janssen Annuel 1896–présent[6]
Prix des Dames Récompense des services éminents rendus à la SAF. — Prix établi à l'initiative de Sylvie Camille Flammarion et un groupe de femmes membres de la SAF Annuel 1896–présent[6]
Prix Maurice Ballot Attribué, sur proposition du Comité de la Sorbonne, à un membre ayant régulièrement travaillé à l’observatoire de la SAF — Prix établi par un don de Maurice Ballot, bibliothécaire de la SAF[7] Quand mérité 1921-[6]
Prix Georges Bidault de l'Isle Récompense ou encourage les jeunes gens qui ont montré leur goût pour l’astronomie ou la météorologie. Ces dispositions doivent se révéler par l’assiduité aux cours et conférences, par la collaboration à l’observatoire ou des travaux personnels communiqués à la SAF ou insérés au bulletin pendant l’année qui précède l’attribution du prix.— Avant 1956, ce prix était connu comme le Prix de l'Observatoire de la Guette[8] Annuel 1925-[6]
Prix Henry Rey Reconnaissance d'un travail important en astronomie. Une médaille d'argent est décernée chaque année. - Etabli par des fonds légués par Henry Rey de Marseille[7] Annuel 1926–présent[6]
Prix Gabrielle et Camille Flammarion Reconnaissance d'une découverte importante et de progrès marqués en astronomie ou dans une science sœur, pour aider un chercheur indépendant, ou pour aider un jeune chercheur à se lancer dans l'astronomie. Années impaires, en alternance avec les Prix Prix Dorothea Klumpke-Isaac Roberts 1930–présent [9]
Prix Dorothea Klumpke - Isaac Roberts Destiné à encourager l'étude des nébuleuses étendues et diffuses de William Herschel, les objets obscurs de Barnard ou les nuages cosmiques de R.P. Hagen.— Prix biennal établi par un don de Dorothea Klumpke Roberts en hommage à son défunt mari Isaac Roberts[7] Biennal 1931-[6]
Prix Marcel Moye Décerné à un membre ayant réalisé les meilleures observations et n’ayant pas plus de vingt-cinq ans Annuel 1946 -[6]
Prix Marius Jacquemetton Récompense une œuvre astronomique remarquable tant dans le domaine de la popularisation que dans celui de la pratique de l'astronomie d'amateur. Annuel 1947-présent [6]
Prix Viennet - Damien Récompense un sociétaire ayant réalisé une belle pièce d’optique ou des travaux dans cette branche de l’astronomie. Les années alternantes avec les prix Dorothea Klumpke-Isaac Roberts. 1949-[6]
Prix Julien Saget Récompense un auteur qui s’est fait remarquer pour ses travaux d’imagerie astronomique. Annuel 1969- présent [6]
Prix Edmond Girard Destiné à encourager une vocation naissante ou les travaux scientifiques d’un explorateur du ciel dépendant de l’Observatoire de Juvisy; à défaut, toute autre personne digne de récompense. Annuel 1974-[6]
Prix Camus - Waitz Etabli en hommage de Jacques Camus et Michel Waitz. Années impaires - présent
Prix Marguerite Clerc L'attribution de ce prix est laissée à la discrétion du Conseil de la SAF.[10] Années paires - présent
Prix d'Astronautique Reconnaissance d'un travail important qui peut faire progresser l'une des questions dont dépend la réalisation de la navigation intersidérale, ou qui peut augmenter les connaissances humaines dans l'une des branches touchant à la science astronautique. — Etabli par Robert Esnault-Pelterie et André-Louis Hirsch. Avant 1936, ce prix était appelé le prix Rep-Hirsch Quand mérité 1928-1939[6],[11]
Médaille des Anciens Présidents
Médaille Commémorative Attribuée à un sociétaire ayant amené un grand nombre d’adhésions pendant les trois dernières années. “Les membres du Bureau et les lauréats de ce prix des années précédentes sont exclus.” Annuel 1901-[6]
Médaille des soixante ans La Médaille des soixante ans et de la fondation Manley-Bendall est décernée aux sociétaires ayant soixante ans d’ancienneté à la SAF. Quand mérité - présent
Plaquette du Centenaire de Camille Flammarion Récompense des services anciens et continus rendus à la SAF Annuel 1956-[12]

Le médailleur Alphée Dubois (1831-1905) a créé plusieurs médailles pour la Société Astronomique de France, à savoir: la Médaille de la Société “la Nuit étoilée” (1887)[13], la Médaille des Prix des Dames (1896), la Médaille des Prix Janssen (1896)[14], et la Médaille commemorative de la Société[15].

Astéroïde (4162) SAF[modifier | modifier le code]

L'astronome André Patry de l'Observatoire de Nice a dénommé l'astéroïde (4162) SAF en l'honneur de la société après qu'il eut découvert le corps le 24 novembre 1940[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Ancien logo de la SAF 1990 - 2017