Michael P. Speidel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michael P. Speidel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Antiquité latine, grecque et germanique, histoire militaire, épigraphie, archéologie
Membre de
Œuvres principales
Roman Army Studies,
Riding for Caesar,
Ancient Germanic Warriors

Michael Paul Speidel est un historien, épigraphiste et universitaire américain né le 25 mai 1937 à Pforzheim en Allemagne. Professeur émérite de l’université publique de Hawaï, il est considéré comme l’un des spécialistes mondiaux de l’armée romaine et de la guerre dans l’Antiquité[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Speidel obtient un doctorat d’histoire ancienne à l’université de Fribourg en 1962, grâce à une thèse portant sur les gardes à cheval de l’empereur romain aux IIe et IIIe siècles[3]. Il se transfère ensuite aux États-Unis, où il enseigne l’histoire antique à l’Université. En 1968, Michael Speidel devient associate professor (en) à l’université d'Hawaï à Mānoa, avant de devenir professeur en titre. Il y a enseigné l’histoire de la Grèce antique, de Rome et du Proche-Orient, mais également celle des Empires espagnol et portugais. Il est membre de l’Institut archéologique allemand.

Michael Speidel a dédié un grand nombre de monographies et articles spécialisés (notamment dans Antiquités africaines[4]) à l'armée romaine et à son épigraphie, mais ses recherches archéologiques l’ont également conduit à se tourner vers les champs eurasiatiques et la culture germanique antique.

Il est l’oncle de l’historien, épigraphiste et papyrologue suisse Michael Alexander Speidel (de).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Die Equites singulares Augusti: Begleit-truppe der römischen Kaiser des 2. und 3. Jahrhunderts, Bonn, R. Habelt, 1965
  • Guards of the roman armies. An essay on the singulares of the provinces, Bonn, R. Habelt, 1978
  • The Religion of Iuppiter Dolichenus in the Roman Army, Leyde, E.J. Brill, 1978
  • Mithras-Orion. Greek Hero and Roman Army God, Leyde, E. J. Brill, 1980
  • Roman Army Studies, Amsterdam, Stuttgart,1982-1992
  • Die Denkmäler der Kaiserreiter. Equites singulares Augusti, Cologne, Rheinland-Verlag, 1994
  • Riding for Caesar: the Roman emperors' horse guards, Londres, B.T. Batsford, 1994
  • Ancient Germanic Warriors: Warrior Styles from Trajan’s Column to Icelandic Sagas, Londres, Routledge, 2004
  • Emperor Hadrian's speeches to the African army: a new text, Mayence, Verlag des Römisch-Germanischen Zentralmuseums, 2006
  • Dawn of Japan : emperor Jimmu with his gods and warriors on third-century bronze mirrors, Wiesbaden, Reichert, 2010 (avec Tomoko Fukushima)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Thérèse Raepsaet-Charlier, « Michael P. Speidel, Die Denkmäler der Kaiserreiter. Equites singulares Augusti, compte-rendu », L'Antiquité classique, tome 66, 1997. pp. 547-548.
  2. Michael B. Jones « Reviewed Work: Ancient Germanic Warriors. Warrior Styles from Trajan's Column to Icelandic Sagas by Michael P. Speidel », Latomus, tome 65, volume 2, pp. 496–498. |quote=That the work comes from the pen of M. P. Speidel, one of the world's foremost experts on ancient warfare, makes this volume especially worthy of consideration.
  3. « Michael P. Speidel » [archive du ], Université d'Hawaï à Mānoa (consulté le ).
  4. Liste des contributions de Michael P. Speidel sur le portail Persée.

Liens externes[modifier | modifier le code]