Merrill Lynch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merrill et Lynch.
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Merrill Lynch & Co., Inc.
logo de Merrill Lynch & Co., Inc.
Création 1914
Forme juridique Société anonyme (NYSE : MER TSE : 8675)
Siège social Drapeau des États-Unis New York (États-Unis)
Direction John Thain, PDG
Actionnaires Temasek
Activité Banque d'investissement
Produits Services financiers, banque d'investissement
Société mère Bank of America
Effectif 56 300
Site web ml.com

Merrill Lynch & Co., Inc. est une banque d'investissement américaine dont le siège est situé à Manhattan au 1, Four World Financial Center. Elle gère 1 800 milliards USD d'actifs pour ses clients. Opérant dans plus de 40 pays, elle affiche un chiffre d'affaires mondial annuel de 48 milliards USD (en 2005).

Activités[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Merrill Lynch a été fondée en 1914 par Charles E. Merrill et Edmund C. Lynch[1].

Au début des années 2000, après le krach boursier de 2001-2002 qui sanctionne la fin de la bulle Internet, Merrill Lynch, qui avait réussi une introduction en bourse bien plus tôt que ses rivales, a subi un revers symbolique important, étant l'une des dix grandes banques d'investissement à avoir signé un compromis à 1,4 milliard de dollars sur la question de l'indépendance de l'analyse financière, via l'accord amiable d'avril 2003, avec la SEC et[2], l'association des courtiers américains.

Parmi les analystes qui sont bannis de la profession pour dix ans lors de cet accord, Henry Blodget couvrait les sociétés du secteur de l'Internet pour Merrill Lynch et publiait des recommandations en contradiction avec les mails envoyés à ses amis.

Le , le PDG, Stanley O'Neal, a démissionné à la suite des nombreuses critiques concernant sa gestion de la crise des subprimes ; La banque accuserait des pertes de plus de 8 milliards de dollars. Il a été remplacé par John Thain[3].

Le , Bank of America (BoA) a acheté Merrill Lynch pour 50 milliards de dollars, cette dernière ayant déjà perdu 52 milliards depuis la crise des subprimes[4]. En décembre 2008, juste avant son absorption par BoA et malgré des pertes de 27 milliards USD pour l'année 2008, Merrill Lynch a versé environ 3,6 milliards de dollars en primes, 696 de ses cadres dirigeants recevant au moins un million USD[5].

Merrill Lynch a aussi reçu près de 7 milliards de dollars, en automne 2008, que lui devait American International Group (AIG), qui a pu payer parce que ce dernier groupe avait été lui-même renfloué par la Réserve fédérale américaine (Fed) [6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « How to invest like... The pair who called the Wall Street Crash », The Telegraph,‎ (lire en ligne)
  2. L'accord du 28 avril 2003 entre la Justice, dix grandes banques, la SEC et la Nasd
  3. (en) « John Thain nouveau PDG de Merrill Lynch », Nouvel Obs,‎ (lire en ligne)
  4. Communiqué officiel de la Société Merril Lynch
  5. AFP, « Merrill Lynch: 700 cadres se sont partagé des millions de dollars en primes », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  6. A.I.G. Lists Firms It Paid With Taxpayer Money, New York Times, publié le 15 mars 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]