Menhirs des Dames de pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Menhirs des Dames de pierre
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Propriétaire
Propriété privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Loire-Atlantique
voir sur la carte de la Loire-Atlantique
Red pog.svg

Les menhirs des Dames de pierre sont des menhirs situés à Pont-Saint-Martin, en France[1].

Description[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le menhir est situé sur la commune de Pont-Saint-Martin, dans le département de la Loire-Atlantique. A 200 mètres de la rue des sports, à côté du terrain de tennis.

Historique[modifier | modifier le code]

Le monument est inscrit au titre des monuments historiques en 1982[1].

Légende[modifier | modifier le code]

Ces deux menhirs sont liés a une légende remontant à une époque où Saint Martin de Vertou fut chargé par vers le milieu du VIe siècle par l’évêque de Nantes Félix de l’évangéliser la région[2],[3] :

Il aurait existait à cette époque, en 555, à l'emplacement du lac de Grand-Lieu, une riche et prospère cité nommée « Herbauges » où régnait cependant la débauche et la luxure. Mais la ville se montra tellement réfractaire à la foi, que Dieu, à la demande du religieux passablement irrité, la fit disparaître sous le flots qui donnèrent ainsi naissance au lac.

Seul un couple et leur fils qui avait bien accueilli le Saint, fut averti par le Tout Puissant de l'imminence de la catastrophe.

S'enfuyant avec le religieux, la famille reçut néanmoins l'ordre de ne pas se retourner. Alors qu'ils longeait la rivière Ognon, un grand bruit retentissait. La femme et son fils ne purent résister à la tentation de détourner son regard vers la cité et fut alors changés en statue de pierre.

On raconte aujourd'hui encore que certaines nuits de Noël sous le lac, on entend encore sonner les cloches d’Herbauges[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Menhirs (deux) », notice no PA00108772, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. « Loire Atlantique », sur megalithes-breton.fr (consulté le 18 janvier 2020)
  3. « Pré Moreau et Dames de Pierre | Office de Tourisme de Grand Lieu », sur www.grandlieu-tourisme.fr (consulté le 18 janvier 2020)
  4. Jean-Pascal Hamida, « Légende de Loire-Atlantique (3). L’avenir de Nantes dépend de celui de la cité engloutie d’Herbauges », sur Presse Océan, (consulté le 18 janvier 2020)