Melville Bell Grosvenor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Melville Bell Grosvenor
Description de cette image, également commentée ci-après
John Fitzgerald Kennedy et Melville Bell Grosvenor remettant une médaille en or de la National Geographic Society à Jacques-Yves Cousteau (au centre)
Naissance
Washington
Décès (à 80 ans)
Bethesda (Maryland)
Nationalité américaine
Profession
homme de presse
Activité principale
Président de la National Geographic Society
Autres activités
rédacteur en chef du National Geographic
Formation
Ascendants
Gilbert Hovey Grosvenor (père), Elsie May Bell (mère), Alexander Graham Bell (grand-père)
Conjoint
Helen Rowland
Descendants

Melville Bell Grosvenor (Washington (district de Columbia), 26 novembre 1901-Bethesda (Maryland), 22 avril 1982) est un photographe et homme de presse américain, président de la National Geographic Society et rédacteur en chef du National Geographic de 1957 à 1969.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Gilbert Hovey Grosvenor et petit-fils d'Alexander Graham Bell, il entre en 1919 à l'Académie navale d'Annapolis. Le 8 juin 1923, il est diplômé de l'Académie. Il sert alors dans l'United States Navy puis démissionne en 1924 pour entrer comme photographe, à la National Geographic Society. Il est crédité de la première photographie aérienne en couleur avec un cliché de la statue de la Liberté, publié dans le National Geographic de septembre 1930.

En 1957, il devient président de la National Geographic Society et prend des réformes importantes qui font monter le nombre d’adhérents de 2 000 100 à 5 500 000. Il a ainsi augmenté la taille des photographies imprimées dans le magazine et a lancé la pratique, qui continue à ce jour, d'ouvrir des articles par une ou deux pages de photographies. Il réduit le titre original (The National Geographic Magazine) du magazine et l'ouvre à l'exploration spatiale et aux fonds des mers. De même, il lance la Société dans la production de documentaires pour la télévision. Sous son mandat quatre documentaires par an seront ainsi produits telles que la première expédition américaine de l'Everest ou les exploits sous-marins de Jacques-Yves Cousteau.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • John Fitzgerald Kennedy: The Last Full Measure, 1964
  • America's Historylands: Landmarks of Liberty, 1967
  • Careers in Geography, 1968
  • South Seas' Tonga Hails a King, 1968
  • North Through History Aboard White Mist, 1970
  • The World of the American Indian, 1974

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert D McFadden, Melville B. Grosvenor dies at 80 ; Led National Geographic Society, New York Times du 24 avril 1982, (nécrologie) Lire en ligne Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Bart McDowell, Melville Bell Grosvenor, a Decade of Innovation, a Lifetime of Service, National Geographic, août 1982, p. 270–278
  • Robert V. Bruce, Bell: Alexander Graham Bell and the Conquest of Solitude, 1990, p. 427
  • Robert M. Poole, Explorers House: National Geographic and the World it Made, New York, Penguin, 2004
  • David E. Sumner, The Magazine Century: American Magazines Since 1900, 2010, p. 49

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]