Mediaș

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mediaș
ROU SB Medias CoA1.jpg
Medias - city centre & St. Margaret Church - panoramio.jpg
Géographie
Pays
Județ
Localisation géographique
Chef-lieu
Mediaș (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
62,62 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
330 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Medias jud Sibiu.jpg
Démographie
Population
47 204 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
753,8 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Municipalité roumaine (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Gheorghe Roman (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
551002–551143Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Mediaș (en allemand Mediasch, en hongrois Medgyes) est une ville du județ de Sibiu en Roumanie. Elle comptait 53 564 habitants en 2011.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se situe sur le cours de Târnava Mare, à 39 km de Sighișoara, 41 km de Blaj et 55 km de Sibiu.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville fut fondée à la fin du XIIe siècle, voire au début du XIIIe siècle par des colons allemands invités par plusieurs rois de la Hongrie. Jusqu'au XVIe siècle Mediaș se développa dans un important centre commercial, politique et culturel.

La première église roumaine de la ville fut édifiée en 1826 par l'évêque grec-catholique Ioan Bob, qui y fonda aussi la première école de langue roumaine.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2002, la population de Mediaș s’élevait à 55 153 habitants, appartenant à plusieurs communautés ethniques : 45 376 Roumains, 6 554 Hongrois, 1 959 Roms, 1 150 Allemands et 114 autres.

Lors du recensement de 2011, 76,73 % de la population se déclarent roumains, 9,63 % comme hongrois, 4,04 % comme roms et 1,48 % comme allemands (7,9 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique et 0,19 % déclarent appartenir à une autre ethnie)[1].

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2000 2004 Teodor Plopeanu APR  
2004 2009 Daniel Thellmann FDGR (jusqu'en 2009) PDL  
2009 2016 Teodor Neamțu PDL, puis PNL  
2016 en cours Gheorghe Roman PNL  
Élections municipales de 2016[2]
Parti Sièges
Parti national libéral (PNL) 10
Parti social-démocrate (PSD) 7
Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) 2
Parti Mouvement populaire (PMP) 2

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville dispose de dix collèges et de cinq lycées.

Économie[modifier | modifier le code]

La ville se trouve au centre d'une réputée région viticole. À partir de 1900, Mediaș est aussi l'un des plus importants centres d'exploitation du gaz méthane de la Roumanie.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Véritable musée en plein air, Mediaș a bien préservé son patrimoine architectural qui présente une riche palette de styles : gothique, renaissance, baroque, néoclassique et sécession. En outre, la ville a aussi préservé une bonne partie de ses ouvrages de fortification : 17 tours et bastions, des remparts d'une hauteur de plus de 7 mètres, ainsi que 3 portes principales et 4 portes secondaires d'accès. L'église fortifiée Sfânta Margareta du centre-ville se vante d'un précieux ensemble de fresques gothiques, alors que l'horloge de sa tour montre les phases de la lune.

La localité de Moșna, qui abrite une imposante église fortifiée, se trouve à 10 km de Mediaș sur la route vers Agnita (petite ville médiévale avec une église fortifiée). À 18 km de Mediaș il y a la station balnéaire de Bazna (petite localité médiévale, mentionnée dès 1302, possédant une puissante église fortifiée). La station bénéficie de plusieurs sources d'eau minérale, riche en sels, et de boues minérales et salées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]