May Telmissany

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
May Telmissany
Image dans Infobox.
Telmissany au salon du livre de Montréal 2017.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie
Khaled Tlemceni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Kamel el-Telmissany (en) (oncle paternel)
Tarek el-Telmissany (paternal cousin)
Hassan El Telmissany (d) (oncle paternel)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion

May Telmissany (arabe : مي التلمساني) est une romancière, traductrice et critique de cinéma, née au Caire en 1965. Elle enseigne le cinéma et les études arabes à l'Université d'Ottawa, au Canada.

Parcours[modifier | modifier le code]

May Telmissany est la fille du réalisateur égyptien Abdel-Kader Telmissany (1924-2003). Ses romans, دنيازاد Doniazade (Actes-Sud, Paris, 2000) et هليوبوليس Héliopolis (Actes-Sud, Paris, 2002) ainsi que ses recueils de nouvelles, Gravures répétées نحت متكرر et Trahisons mentales خيانات ذهنية, ont été acclamés par la critique aussi bien égyptienne que française[réf. souhaitée]. Doniazade a reçu le prix Arte Mare (Bastia, France) et le prix d’encouragement de l’État (le Caire, Égypte) pour le meilleur roman autobiographique. May Telmissany a obtenu une bourse de création du Conseil des Arts et des Lettres du Québec pour écrire son prochain roman en français. Son dernier livre, Les Murs du Paradis للجنة سور, publié au Caire en 2009, est un recueil de fragments sur son expérience canadienne et ses retours successifs en Égypte.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

  • 1995 : May Telmissany, Repetitive Sculptures, Cairo: Dar Sharquiat (Short Stories in Arabic) 102 p.
  • 1999 : May Telmissany, Mental Betrayals, Cairo: Cultural Palaces Publications (Short Stories in Arabic) 125 p.
  • 2001 : May Telmissany, Dunyazad, Al-Adab, Beyrouth. (Novel, 2nd edition) 82 p. 1999- 2000: Doniazade (Roman traduit en 6 langues européennes. 1997: Doniazade, Cairo: Dar Sharquiat (Novel, 1st edition)65 p.
    • Doniazade, trad. de Mona Latif-Ghattas, Arles, France, Actes Sud, coll. « Simbad », 2000, 70 p. (ISBN 978-2-7427-2613-4)
  • 2003 : May Telmissany, Heliopolis, Cairo: General Egyptian Book Organization. (Novel, 2nd edition) 167 p. 2000: Heliopolis, Cairo: Dar Sharquiat (Novel, 1st edition) 167 p.
    • Héliopolis, trad. de Mona Latif-Ghattas, Arles, France, Actes Sud, coll. « Simbad », 2003, 156 p. (ISBN 978-2-7427-4131-1)
  • 2009 : May Telmissany, Lel Ganah Sour (The Paradise Has a Fence. Writings on Exile), Cairo: Dar Sharquiate, 164 p.
  • 2012 : May Telmissany, A Cappella, Cairo : Dar Sharquiate, 151 p.
    • A Cappella, trad. de Richard Jacquemond, Arles, France, Actes Sud, coll. « Simbad », 2014, 168 p. (ISBN 978-2-330-03018-6)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • 1991 - 1996 : Five literary books simplified for adolescent readers, publié dans la collection The Classics of World Literature, Le Caire, General Book Organization.
  • 1994 : Fernando Arrabal, ((Trois Pièces de Théâtre, Le Caire, Academy of the Arts Publications (translated in collaboration with Faten Anwar), 143p.
  • 2005 : Mona Latif-Ghattas et Lise Desjardins, Momo et Loulou, Le Caire, Éditions Dar El Nashr Horizons (in collaboration with Walid El Khachab), 107 p.
  • 2007 : Mona Latif-Ghattas, Le livre ailé, Le Caire, Éditions Dar El Nashr Horizons, (Poetry), 70 p.
  • 1994 : Les Cinémas Arabes (Mouny Berrah), Le Caire, General Book Organization, 219 p.
  • 1996 : Pratiques du Montage (Albert Jurgensen), Le Caire, Academy of Arts Publications, 176 p.
  • 1997 : Lire le Théâtre I (Ann Ubersfeld), Cairo: Academy of Arts Publications, 225 p.
  • 2000: Pourquoi Lire les Classiques (Italo Calvino), Le Caire : Organization of Cultural Palaces Publications, 153 p.
  • 2000: Les Grandes Écoles Esthétiques (Alain and Odette Virmaux), Le Caire : High Council of Culture Publications, 217 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Choukri Aziz El-Madi, chapitre sur Heliopolis dans Anmat el-Rewaya al-Arabiya (Archetypes of Arabic Novel), Koweit: Publications du Ministère de la culture, 2008.
  • Dina Heshmat, chapitre sur Heliopolis dans Al-Kahira fil Adab al-Misri al-Moaasser (Caire in Contemporary Egyptian Literature), Cairo: High Council for Culture, 2007.
  • Maria Dolores Lopez Enamorado, Literatura Árabe y Posmodernidad: el Juego de la Muerte en Duniazad, de May Tilmisani. dans Philologia Hispalensis. Vol. XX, 2. Núm. 2. 2006. P. 67-84
  • Marlé Hammond, Formulating the First-Person (f.) in Two Stories par les auteurs égyptien Latifa Zayyat and May Telmissany”, in Crossing boundaries: New perspectives on the Middle East, MIT the Electronic Journal of Middle East Studies, vol. 4, Fall 2004 P. 53-70
  • Shirin Aboul Naga, chapitre sur Doniazade dans Atefat al-Ekhtelaf (The feeling of Difference), Le Caire, : General Book Organization, 2003
  • Susanne Enderwitz, Shahrazad is One of Us: Practical Narrative, Theoretical Discussion, and Feminist Discourse Marvels & Tales - Volume 18, Number 2, 2004, P. 187-200
  • Maria Dolores Lopez Enamorado, May Tilmisani: Duniazad, Miscelanea de Estudios Árabes y Hebraicos: Sección Arabe-Islam. Vol. 51. 2002. Pag. 425-426
  • Gonzalo Fernández Parrilla: Alteridades identiques a nostros mismo” Asparkia: Investigació feminista, ISSN 1132-8231, Nº 13, 2002 (Ejemplar dedicado a: Mujeres y (pos)colonialismos), P. 55-60
  • M.A. thesis by Marwa Mohammad Elnaggar, “Autobiographical fantasia: Kingston’s The Woman Warrior and Telmissany’s Dunyazad”, Dept. Of English & Comparative literature, American University in Cairo, 2001. Winner of the Tewfik Doss Award.[Quoi ?]
  • Christiane Chaulet Achour, Shahrazad a-t-elle un sexe? dans Féminin/Masculin, Lectures et représentations, Encrage Édition et CRTH de l'Université de Cergy-Pontoise, , p. 139-155

Liens externes[modifier | modifier le code]