Maksim Vylegzhanin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maxim Vylegzhanin)

Maxim Vylegzhanin
Image illustrative de l’article Maksim Vylegzhanin
Maxim Vylegzhanin en 2014.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2001 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Russie Russe
Nationalité Russie
Naissance (38 ans)
Lieu de naissance Sharkan, Oudmourtie (RSFS de Russie, Drapeau de l'URSS Union soviétique)
Taille 1,74 m
Poids de forme 68 kg
Club Dinamo
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 3 0
Championnats du monde 1 3 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 5 4 6

Maxim Mikhailovich Vylegzhanin (en russe : Максим Михайлович Вылегжанин et en français : Maksim Vylegjanine), né le en Oudmourtie, est un fondeur russe qui a commencé sa carrière en 2001. Spécialiste des longues distances, il compte trois médailles d'argent aux Championnats du monde où il est à chaque fois devancé par Petter Northug avant de remporter son premier titre mondial en 2015 sur le skiathlon, ainsi que quatre victoires en Coupe du monde dont deux individuelles à La Clusaz et Rybinsk. Il compte également trois médailles d'argent olympique, malgré des soupçons de dopage. Autre fait marquant de sa carrière est sa seconde place lors du Nordic Opening en 2013 derrière Northug et sa troisième place au Tour de ski 2013 derrière Alexander Legkov et Dario Cologna.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maxim Vylegzhanin commence à prendre part à des compétitions officielles de la FIS en 2001, puis à ses premiers et seuls championnats du monde junior en 2002. C'est trois ans plus tard, qu'il est sélectionné pour l'équipe nationale dans la Coupe du monde à Pragelato. Lors de sa troisième course individuelle, le cinquante kilomètres à Oslo, il prend une sixième place qui lui vaut ses premiers points pour cette compétition. Son premier succès international intervient en 2007, lors qu'il gagne la médaille d'or du trente kilomètres à l'Universiade[1]. Juste après, il est encore dans le top dix du cinquante kilomètres d'Oslo avec le septième rang, puis monte sur son premier podium avec le relais à Falun.

En 2009, il obtient sa première sélection pour les Championnats du monde à Liberec, et aussi son premier podium dans l'élite en prenant la médaille d'argent au cinquante kilomètres libre. Médaillé surprise, il est seulement battu au sprint par la star de ces championnats Petter Northug[2]. Il obtient son premier podium en Coupe du monde dès le début de la saison 2009-2010 au quinze kilomètres classique de Kuusamo, où Petter Northug est encore vainqueur. Il monte sur quatre autres podiums sur diverses épreuves de Coupe du monde cet hiver et honore sa première sélection pour les Jeux olympiques à l'édition de Vancouver, où il est neuvième du quinze kilomètres libre, 17e du skiathlon, huitième du relais et huitième du cinquante kilomètres classique. Il est quatrième des Finales a Falun pour clore sa saison à la huitième position du classement général.

En , il passe un autre cap, celui de la victoire en Coupe du monde, s'imposant sur le trente kilomètres libre de La Clusaz en battant cete fois-ci Northug et Alexander Legkov sur la dernière ligne droite[3]. Cependant, il n'est pas autorisé à prendre le départ du Tour de ski en raison d'un taux d'hémoglobine trop élevé[4]. Plus tard dans l'hiver, Vylegzhanin s'illustre de nouveau à l'occasion des Championnats du monde à Oslo, où il gagne deux nouvelles médailles d'argent, d'abord sur le skiathlon, et pour finir le cinquante kilomètres libre, à chaque fois battu de peu par Northug. En 2012, il connaît la chance de gagner devant le public russe de Rybinsk a l'occasion du skiathlon.

En fin d'année 2012, il obtient le meilleur résultat sur une course par étapes au Nordic Opening à Ruka, où il échoue à rattraper pour seulement environ 1 seconde Petter Northug[5]. Toute la saison 2012-2013, il délivre des résultats réguliers qui mène à son meilleur classement général de sa carrière, la cinquième place. Sur le Tour de ski, il sort vainqueur du quinze kilomètres à Oberhof, puis maintient sa place sur le podium jusqu'à l'arrivée l'Alpe Cermis, à la troisième position. C'est son seul podium sur le Tour de ski. Après une victoire en sprint par équipes à Sotchi, il est médaillé de bronze en relais aux Championnats du monde à Val di Fiemme, sans monter sur de podium en individuel.

Il est encore deuxième pour l'édition 2013 du Nordic Opening, puis gagne le quinze kilomètres de Szklarska Poręba en préparation des Jeux olympiques de Sotchi. Le fondeur russe termine trois fois médaillé d'argent durant les Jeux olympiques d'hiver de 2014 d'abord avec le relais 4 × 10 km, puis en sprint par équipes associé à Nikita Kriukov et enfin lors du 50 km libre, où il participe au triplé russe (Legkov en or et Chernousov en bronze). En 2015, il remporte sa quatrième course de Coupe du monde a part entière à Rybinsk, au skiathlon comme il y a trois ans. Ensuite, aux Championnats du monde à Falun, il gagne en fin un grand titre international en remportant la médaille d'or sur le skiathlon, juste devant Dario Cologna[6]. En , il est d'abord 25e du Tour de ski, mais retrouve des couleurs à Oslo, où il est troisième du cinquante kilomètres, puis vainc tous ses adversaires à Falun sur le dix kilomètres classique. En 2018, il retrouve le podium sur le cinquante kilomètres d'Oslo, où il déjà monté plusieurs fois sur la boîte dans le passé, puis est cinquième des Finales à Falun.

En 2019, il termine deuxième du mythique cinquante d'Holmenkollen derrière son jeune compatriote Alexander Bolshunov pour sa dernière course de Coupe du monde de sa carrière[7],[8].

Cas de dopage[modifier | modifier le code]

Fin 2016, il subit une suspension pour son apparition dans le Rapport McLaren qui reporte les fait de dopage d'État en Russie[9] Il est disqualifié pour dopage par le CIO le et perd les trois médailles d'argent gagnées aux Jeux de Sotchi 2014[10]. Il est banni à vie de toute compétition olympique, tout comme ses compatriotes fondeurs Alexander Legkov, Alexey Petukhov, Julia Ivanova et Evgenia Shapovalova[11].

Le , le Tribunal Arbitral du Sport annule cette décision à cause de preuves jugées insuffisantes pour établir une violation des règles d'antidopage, mais le CIO se réserve le droit d'en rester à sa première décision[12]

Le , le Tribunal fédéral suisse rejette l'appel interjeté par le CIO contre lui[13],[14].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 9e Épreuve inexistante à cette date 17e 8e Épreuve inexistante à cette date 8e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 4e Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Vylegzhanin
  • DSQ : Disqualifié

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Maxim Vylegzhanin échoue à plusieurs reprises sur la deuxième marche du podium lors de ses participations aux championnats du monde avec trois médailles d'argent sur le 50 km en 2009 et 2011, et la poursuite en 2011, à chaque fois derrière Petter Northug. Il remporte finalement son premier et seul titre en 2015.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2009
Drapeau : Tchéquie Liberec
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 45e 24e Médaille d'argent, monde
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 7e Médaille d'argent, monde Médaille d'argent, monde 7e
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date 57e Épreuve inexistante à cette date 5e 8e Médaille de bronze, monde
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Médaille d'or, monde 4e 4e
Mondiaux 2019
Drapeau : Autriche Seefeld
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 33e

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Vylegzhanin

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 5e en 2013.
  • 25 podiums :
    • 15 podiums en épreuve individuelle : 5 victoires, 4 deuxièmes places et 6 troisièmes places.
    • 10 podiums en épreuve par équipes, dont 4 victoires, 5 deuxièmes places et 1 troisième place.

palmarès au

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

  • Nordic Opening : 1 victoire d'étape.
  • Tour de ski : 3 podiums d'étape, dont 1 victoire.
  • Finales : 5 podiums d'étape.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008/ Ski Tour Canada en 2016
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2005 67e 56 42e 56 - -
2006 152e 7 110e 7 - -
2007 79e 45 47e 45 - - -
2008 51e 127 51e 44 51e 43 21e -
2009 23e 297 16e 218 96e 7 15e 27e
2010 8e 532 7e 337 25e 95 - 4e
2011 11e 512 6e 386 - - - 14e 5e
2012 7e 911 4e 657 39e 56 8e 12e 18e
2013 5e 935 7e 437 39e 54 3e 12e 2e
2014 10e 489 8e 232 92e 7 5e 2e
2015 10e 469 8e 323 86e 6 10e Épreuve inexistante à cette date 14e
2016 13e 652 9e 488 60e 40 25e 18e 11e
2017 81e 56 77e 16 60e 16 - - 19e
2018 27e 267 26e 155 - - - 5e 20e
2019 30e 282 20e 222 - - 19e - 25e

Détail des victoires individuelles[modifier | modifier le code]

Maxim Vylegzhanin compte cinq victoires individuelles en Coupe du monde, la première lors d'un 30 km en style libre à La Clusaz puis une autre en skiathlon de 30 km dont 15 km de style libre et 15 km en style classique. En 2014, il s'impose sur un 15 km classique avec un départ en ligne à Szklarska Poreba.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 10 km
30 km
skiatlhon
50 km
libre
Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2010-11 Drapeau : France La Clusaz
2011-12 Drapeau : Russie Rybinsk
2013-14 Drapeau : Pologne Szklarska Poreba
2014-15 Drapeau : Russie Rybinsk
2015-16 Drapeau : Suède Falun (10 km)

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

En une participation aux Championnats du monde juniors, Maxim Vylegzhanin n'a disputé qu'une seule épreuve : le 30 km classique, où il termine 12e.

Épreuve / Édition Sprint 10 km 30 km
classique
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2002
Drapeau : Allemagne Schonach
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 12e Épreuve inexistante à cette date
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Résultat, sur skisport365.com
  2. (en) Northug wins 50-kilometer freestyle, sur nytimes.com, le 1er mars 2009
  3. (en) Vylegzhanin Wins in La Clusaz, But Northug is Back, sur fasterskier.com, le 18 décembre 2010
  4. (de) Dopingverdacht wirft Schatten über die Tour de Ski, archive sur zeit.de, le 2 janvier 2011
  5. (en) Not This Time: Northug Edges Russian in Kuusamo Finale, le 2 décembre 2012
  6. (en) Vylegzhanin victorious in World Championships skiathlon, sur eurosport.com, le 21 février 2015
  7. « Coop FIS Cross-Country World Cup Oslo (NOR) », sur www.fis-ski.com (consulté le 1er mai 2019)
  8. « Oslo - Bolshunov et les Russes en démonstration (ski-nordique.net) », sur www.ski-nordique.net (consulté le 1er mai 2019)
  9. (en) Maxim Vylegzhanin, sur theolympians.co
  10. JO 2014 : Un nouveau médaillé russe disqualifié sur l'équipe.fr, consulté le 9 novembre 2017
  11. Dopage : Adelina Sotnikova blanchie, quatre autres Russes bannis à vie
  12. « jo 2018 dopage suspension à vie de 28 sportifs russes annulée », sur ledauphine.com, (consulté le 25 mai 2018)
  13. « No Surprises – The first IOC Appeal against a CAS Award (CAS 2017/A/5379) was dismissed by the Swiss Federal Tribunal », SportLegis (consulté le 22 mai 2019)
  14. « Swiss Federal Tribunal reject IOC appeal against CAS decision to clear Legkov of doping », Inside The Games (consulté le 22 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :