Max Nomad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Max Nomad
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Maximilian NachtVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Max Nomad
Podolsky
Max NortonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Fratrie
Stephen Naft (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Max Nomad ou Maximilian Nacht (1881-1973) est un journaliste, politologue et universitaire anarchiste américain d'origine polonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est fortement influencé par le penseur et révolutionnaire libertaire polonais Jan Waclav Makhaïski.

Installé à Vienne, il collabore, à partir de 1902, à de nombreux titres de la presse libertaire.

Co-éditeur du mensuel anarcho-syndicaliste Wolny Swiat, il est poursuivi par les autorités autrichiennes.

En 1904, il s'exile en Suisse, à Zurich, où il lance le journal Der Weckruf.

En 1913, il émigre aux États-Unis et change son patronyme en Max Nomad.

À partir de 1945, il est professeur d'histoire et de science politique à l'Université de New York.

En 1944, il publie un ouvrage contre l’antisémitisme, The Jewish Conspiracy :

« – Les causes de tous nos malheurs, ce sont les Juifs !
– Mais non, les cyclistes !
– Pourquoi les cyclistes ?
– Pourquoi les Juifs ? »[1]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le communisme libertaire, Le Contrat social, vol. 3, Institut d'histoire sociale, 1959, [lire en ligne].
  • (en) Rebels and Renegades, 1932.
  • (en) Apostles of Revolution, 1939.
  • (en) Aspects of revolt, New York, Bookman Associates, 1959[2].
  • (en) Dreamers, Dynamiters and Demagogues, 1964.

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rudolf de Jong, Le débat anarchiste sur l’antisémitisme, in Juifs et anarchistes, Éditions de l’Éclat, 2008, [lire en ligne].
  2. Alexandre Skirda, Les Anarchistes dans la révolution russe, Éditions Tête de Feuilles, 1973, page 50 note 48.