Matthias Zurbriggen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zurbriggen.
image illustrant une personnalité image illustrant suisse image illustrant la montagne
Cet article est une ébauche concernant une personnalité suisse et la montagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Matthias Zurbriggen
Matthias Zurbriggen.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Matthias Zurbriggen

Matthias Zurbriggen, né à Saas-Fee en Suisse le 15 mai 1856 et est mort à Genève le 21 juin 1917, est un alpiniste suisse, spécialiste des expéditions extra-européennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord garçon d'écurie, puis employé dans une minoterie, Zurbriggen décide de devenir guide. Il effectue alors une série d'ascensions au mont Rose et au Cervin, en particulier avec Émile Rey. Sa première expédition lointaine se déroule au Karakoram en 1892, en compagnie de William Martin Conway et Oscar Eckenstein. Deux ans plus tard il part explorer la Nouvelle-Zélande[1] et en 1897 les Andes avec pour objectif l'Aconcagua, qu'il atteint en solitaire. En 1899, il est engagé par les époux Bullock Workman pour explorer le glacier du Baltoro ; l'année suivante il prend part à une expédition dans les monts Tian et en 1902 il accompagne une dernière fois les époux Bullock-Workman dans l'Himalaya. À partir de 1902, Zurbriggen tombe dans l'oubli. Désœuvré et alcoolique, il finit par se suicider en 1917.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Plaques commémoratives au col du Monte Moro, pour son ascension de l'Aconcagua

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Matthias Zurbriggen Matthias, From the Alps to the Andes. Being the Autobiography of a Mountain Guide, Londres 1899

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]