William Martin Conway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Martin Conway
William Martin Conway.jpg

William Martin Conway en 1895

Fonctions
Membre du 35e Parlement du Royaume-Uni (d)
Combined English Universities (en)
-
Membre du 34e Parlement du Royaume-Uni (d)
Combined English Universities (en)
-
Membre du 33e Parlement du Royaume-Uni (d)
Combined English Universities (en)
-
Membre du 32e Parlement du Royaume-Uni (d)
Combined English Universities (en)
-
Membre du 31e Parlement du Royaume-Uni (d)
Combined English Universities (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Martin Conway, 1st Baron Conway of AllingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Enfant
Agnes Conway (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

William Martin Conway, né le à Rochester et mort le à Londres, 1er baron d'Allington, est un alpiniste, explorateur, écrivain, historien, professeur et critique d'art anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière alpine débute en 1878, avec l'ouverture d'une nouvelle voie sur le versant ouest du Zinalrothorn. En 1892 il entreprend un important voyage d'exploration au Karakoram et établit à l'occasion un record d'altitude qui tient jusqu'en 1906. En 1894, Conway se lance dans la traversée complète des Alpes, entreprise qui dure trois mois. Quatre ans plus tard, lors d'une expédition dans les Andes, il échoue de peu à l'Aconcagua.

Il est surtout célèbre pour ses expéditions au Svalbard. Ainsi le 18 juin 1896, il explore l'Adventfjorden avec le géologue John Gregory et Edmund Garwood avec deux poneys tirant les traîneaux. Ils traversent les marécages et atteignent la baie d'Agardhbukta le 17 juillet. Le 5 août, à bord de L'Express, ils se rendent dans le Nord-Est de l'archipel, visitent la base de Salomon August Andrée et le Sjuøyane et étudient le Wijdefjorden.

Conway revient au Svalbard avec Garwood et deux Norvégiens le 9 juillet 1897. Ils débarquent en baie de Billefjorden, escaladent le Nordenskiöldbreen puis, un des hommes étant malade, doivent revenir à Billefjorden. Le 21 juillet, ils repartent à l'Aventfjorden et en bateau, atteignent Kongsfjorden le 25 juillet. Garwood fait alors l'ascension du Nielsenfjellet puis du glacier Kongsfjella. Les deux hommes explorent ensuite pour la première fois le Tre Kronor et montent le Hornsundtind[1].

Outre ses fonctions de professeur et de critique d'art aux universités de Cambridge et de Liverpool, Conway fut directeur de l'Imperial War Museum de Londres.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Nevado Illimani

Écrits[modifier | modifier le code]

  • (en) The Alps from End to End, A. Constable, (ASIN B0008562U4)
  • The first crossing of Spitzbergen, J. M. Dent, Londres, 1897
  • With Ski and Sledge Over Arctic Glaciers, Londres, 1898
  • (en) The Bolivian Andes. A Record of Climbing and Exploration In the cordilla Real in The Years 1898 and 1900, New-York, Londres, Harper & brothers, (lire en ligne)
  • Early Dutch and English voyages to Spitzbergen in the XVIIIth century, Hakluyt Society, Londres, 1904
  • No man's land, A history of Spitzbergen from its discovery to the beginning of scientific explorations of the country, Cambridge University Press, 1906

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel d'Arcangues, Dictionnaire des explorateurs des pôles, Séguier, 2002, p. 129-130

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Bordes, Grande Encyclopédie de la Montagne, t. 3, Paris, Atlas, , 2400 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]