Matthias Jakob Schleiden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Die Entwickelung der Meduse dans Das Meer.

Matthias Jakob Schleiden est un botaniste allemand célèbre pour être l’un des fondateurs de la théorie cellulaire, né le 5 avril 1804 à Hambourg et mort le 23 juin 1881 à Francfort-sur-le-Main.

Il fait ses études à Heidelberg de 1824 à 1827 et commence à pratiquer le droit à Hambourg, mais il se consacre bientôt à plein-temps à sa passion : la botanique. Il enseigne alors la botanique à Iéna, Tartu (en Estonie), Dresde, Wiesbaden, Francfort-sur-le-Main.

Dans son livre, Beiträge zur Phytogenesis (Contributions à la phytogenèse, 1838), il examine les différentes parties constituant une plante et détermine qu’elles sont composées de cellules. Il affirme l’importance du noyau de la cellule découvert par le botaniste écossais Robert Brown (1773-1858) et son rôle dans la division cellulaire. Contrairement aux autres botanistes de l’époque, qui s’intéressaient principalement à la description d’espèces nouvelles et aux questions de taxinomie, Schleiden utilise principalement le microscope pour étudier les végétaux. C’est lui qui incite Carl Zeiss (1816-1888) à produire des microscopes d’une façon industrielle.

Schleiden est l’un des premiers Allemands à adhérer aux thèses de Charles Darwin (1809-1882).

Il est notamment l’auteur de :

  • Beiträge zur Phytogenesis (1838).
  • Grundzüge der wissenschaftlichen Botanik (deux volumes, 1842-1843).
  • Grundzüge der wissenschaftlichen Botanik (1861).
  • Die Bedeutung der Juden für den Erhaltung und Weiderbelebung der Wissenschaften (1877).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Schleid. est l’abréviation botanique officielle de Matthias Jakob Schleiden.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Sur les autres projets Wikimedia :