Matthew Busche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Busche.
Matthew Busche
Matthew Busche, Grand Prix Cycliste de Montréal 2012.jpg

Matthew Busche lors du Grand Prix cycliste de Montréal 2012

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (32 ans)
WauwatosaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
2008 Nova Cycle
01.2009-08.2009[n 1] NM IS Corp
Équipes professionnelles
Principales victoires

2 championnats

MaillotUSA.PNG Champion des États-Unis sur route 2011 et 2015

Matthew Busche (né le à Wauwatosa dans le Wisconsin) est un coureur cycliste américain. Professionnel de 2011 à 2016, il a été deux fois champion des États-Unis sur route, en 2011 et 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève au Luther College (en) dans l'Iowa, Matthew Busche pratique avec succès la course à pied, en compétition scolaire. Diplômé fin 2007[1], il commence à pratiquer le cyclisme en compétition en 2008[2], dans l'équipe amateur Nova Cycle, puis ISCorp en 2009. Ses performances sont remarquées par l'équipe professionnelle Kelly Benefit Strategies, qui l'engage durant l'été 2009. Il dispute quatre courses avec elle[1]. Cinquième du championnat des États-Unis sur route, septième du Tour de l'Utah, il est recruté pour 2010 par RadioShack, la nouvelle équipe de Lance Armstrong[1],[3]. Le 22 mai 2011, durant le Tour de Californie, il imprime une cadence soutenue en tête du peloton dans l'ascension finale de la 7e étape. Seuls trois coureurs parviennent à le suivre : ses coéquipiers et leaders Levi Leipheimer et Christopher Horner ainsi que Laurens ten Dam. Il réussit notamment à lâcher Andy Schleck, dauphin d'Alberto Contador à deux reprises sur le Tour de France. Il conduit ainsi ses équipiers vers les deux premières places de l'étape, et du général. À la suite de cette performance, il devient l'une des révélations de ce Tour. Lors des championnats des États-Unis sur route, Matt Busche termine troisième sur le contre-la-montre, derrière David Zabriskie et Tom Zirbel, et remporte la course en ligne le lendemain en battant George Hincapie au sprint. Il dispute ensuite le Tour d'Espagne, son premier grand tour, et le championnat du monde sur route.

Durant l'été 2012, Matthew Busche se classe deuxième du Tour de l'Utah puis huitième du Tour du Colorado. En septembre, il est sélectionné en équipe nationale pour la course en ligne des championnats du monde[4], qu'il ne termine pas.

En 2013, il est quatrième du Grand Prix de la ville de Camaiore en février, puis obtient plus places d'honneurs lors de courses par étapes : sixième du Tour de Californie, 19e du Critérium du Dauphiné, septième du Tour d'Autriche, cinquième du Tour de l'Utah. Il dispute le Tour d'Espagne et participe ainsi à la victoire de son coéquipier Christopher Horner, qui devient à 41 ans le plus vieux vainqueur d'un grand tour. Il est à nouveau sélectionné en équipe nationale pour la course en ligne des championnats du monde. En 2014, la formation RadioShack est achetée par l'entreprise Trek et renommée Trek Factory Racing.

À la fin de la saison 2015 il signe un contrat avec l'équipe continentale professionnelle UnitedHealthcare[5]. En fin d'année 2016, n'ayant pas réussi à trouver un contrat satisfaisant pour 2017, il décidé de mettre fin à sa carrière, à 31 ans[3].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour nc[6] nc[7] 188e[8] nc[9] nc[10]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2009 au 27 août 2009
  2. Du 28 août 2009 au 31 décembre 2009

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « PEZ Talk: RadioShack’s Matthew Busche », sur pezcyclingnews, (consulté le 21 décembre 2016)
  2. (en) « Busche aims for freer rein at 2012 Tour of California », sur cyclingnews.com, (consulté le 21 décembre 2016)
  3. a et b (en) « Matthew Busche to retire at age 31 », sur cyclingnews.com, (consulté le 21 décembre 2016)
  4. (en) « Phinney, Van Garderen headline USA team for world championships », sur cyclingnews.com, (consulté le 29 septembre 2012)
  5. « le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 16 septembre 2016)
  6. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  7. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :