Mathieu de Lesseps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lesseps.
image illustrant une personnalité image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une personnalité française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mathieu de Lesseps
Plaque funéraire de Mathieu Maximilien Prosper de Lesseps, Carthage.

Mathieu Maximilien Prosper Comte de Lesseps (Hambourg 4 mars 1771 - Tunis 28 décembre 1832, inhumé à Carthage) est un diplomate et haut fonctionnaire français.

Le 21 mai 1801, il épouse à Malaga Catherine de Grevigné y Gallegos (17301823), grand-tante de l’impératrice Eugénie de Montijo. Il est le père de Ferdinand et de Jules de Lesseps.

Il est d'abord consul de France au Maroc. Il rejoint l'armée d'Égypte en 1800 en tant que commissaire des relations commerciales. Il est ensuite nommé commissaire général à Livourne (où il fonde la loge maçonnique Napoléon, à l'obédience du Grand Orient de France) puis commissaire impérial à Corfou de mai 1810 à juin 1814, sous Donzelot.

Durant les Cent-Jours, il est brièvement préfet du Cantal du 6 au 15 avril 1815, avant d'être nommé commissaire extraordinaire provisoire dans la 19e division militaire, 16 mai 1815. Après Waterloo, il est remplacé le 14 juillet. Le 16 septembre 1819, il est nommé consul-général à Philadelphie ; le 1er mai 1821, il est nommé à Alep en Syrie ; enfin, le 3 août 1827, il est nommé à Tunis, où il décède.

Bibliographie[modifier | modifier le code]