Maskirovka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Maskirovka (en russe : Маскировка, littéralement : camouflage) est l'art russe de la désinformation militaire.

Elle ne recouvre aucune pratique spécifiquement russe mais trouve son originalité dans l'appréhension des techniques de désinformation comme un tout, depuis le simple camouflage à l'échelon individuel jusqu'au niveau stratégique.

On parle habituellement de Maskirovka pour un certain nombre de batailles menées pendant la Seconde Guerre mondiale, les plus connues étant Rzhev-Vyazma, Stalingrad, Koursk et l'opération Bagration (voir page en anglais). Le journaliste et chercheur Romain Mielcarek évoque la Maskirovka pour parler des opérations militaires d'influence contemporaines, notamment dans le cadre de la guerre en Ukraine. Il écrit: "Pour les Russes, la question de l'influence ne réclame pas plusieurs réponses qui seraient propres à l'armée, à la diplomatie, au pouvoir politique et aux médias. A l'inverse des pays occidentaux qui tendent à distinguer les rôles et les limites, notamment éthiques, des uns et des autres, les Russes ont une approche globale de la question qui rend extrêmement difficile la lecture des organigrammes"[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « MIELCAREK Romain, Militaires, diplomates et médias unis dans la stratégie d'influence », sur www.guerres-influences.com, (consulté le 7 août 2017)