Marion Poinsot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marion Poinsot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (39 ans)
DunkerqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Marion Poinsot, née le à Dunkerque, est une auteure de bande dessinée et une illustratrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Marion Poinsot commence par être publiée dans des fanzines. Après son baccalauréat, elle suit une formation artistique à l’Académie des beaux-arts de Tournai. C’est à cette époque que son premier projet professionnel, Chaëlle, est accepté par les Éditions Pointe Noire. À la disparition de cette maison d’édition, elle développe cet univers dans un jeu de rôles : Les Chroniques de Katura.

Elle publie ensuite la série Dread Mac Farlane aux Éditions Clair de Lune.

Parallèlement à cette série, elle croque les personnages de la saga audio du Donjon de Naheulbeuk et les adapte pour une BD humoristique publiée chez Clair de Lune, à laquelle suit l’adaptation d’une autre saga audio, Les aventuriers du Survivaure.

Puis Marion Poinsot enchaîne les séries : Chaëlle, Les Arcanes de Naheulbeuk (depuis 2007) ainsi que Nina Tonnerre, en collaboration avec David Labarde.

Publications[modifier | modifier le code]

  1. Chimérie, 2001.
  1. La Carte d’Estrechez, 2004 ;
  2. Le Crocodile du temps, 2004 ;
  3. Ceux qui à moitié vivent, 2005 ;
  4. Nyambura, 2006 ;
  5. Lion des Mers, 2007.
  1. Le trio de l’apocalypse, 2007 (ISBN 978-2-35100-411-1) ;
  2. La Tête Dans les Étoiles, 2009 (ISBN 978-2-87442-420-5).
  1. Bière, monstre et bière, 2008 (ISBN 978-2-35325-042-4) ;
  2. Des Boudins et des Elfes, 2009 (ISBN 978-2-35325-097-4) ;
  3. La vie d’aventurier, 2010 (ISBN 978-2353251940).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'auteure confie qu'elle s'est inspiré pour cette série de l'ambiance portuaire de Dunkerque, sa ville d'origine, notamment de l'histoire de Jean Bart, du trois mâts Duchesse Anne et du Grand Turk : Marion Poinsot, artiste dunkerquoise, sort une nouvelle bande dessinée - Dunkerque fait des bulles (Lepharedunkerquois, 20 juillet 2011 - À l'occasion de la sortie de son nouvel album : La légende d'Eikos)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]