Marina Severa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marina Severa

Description de cette image, également commentée ci-après

Marina Severa, portrait issu du livre iconographique Promptuarii Iconum Insigniorum

Titre

Impératrice de Rome

364 — 370

Biographie
Décès vers 375
Sépulture Église des Saints-Apôtres à Constantinople
Conjoint Valentinien Ier empereur romain
Enfants Gratien empereur romain

Marina Severa (morte avant 375) était impératrice de Rome et la première femme de l'empereur Valentinien Ier. Elle était la mère de l'empereur Gratien. On ne connaît pas en réalité son nom complet.

Socrate le Scolastique la nomme «  Severa »[1]. Jean Malalas, Chronicon Paschale et Jean de Nikiou rapportent le nom « Marina »[2].

Marina Severa a épousé Valentinien avant qu'il ne soit monté sur le trône. Leur fils, Gratien est né en 359 à Sirmium en Pannonie. Valentinien a été choisi empereur en 364.

Selon Socrate le Scolastique, Marina Severa loue imprudemment la beauté de son amie Justina, auprès de son mari. Tombé sous le charme, il fait passer une loi autorisant un homme à épouser deux femmes[3][4]. Cette loi est discutée par les historiens bien que Timothy Barnes considère que cette loi ne concerne que certains Romains et non pas toute la population civile[5].

Jean Malalas, le Chronicon Paschale et Jean de Nikiou indiquent plutôt que Severa a été bannie après avoir été impliquée dans une transaction illégale. Barnes considère que cette histoire n'est qu'une manière de justifier le divorce de Valentinien Ier, sans blâmer l'empereur .

Valentinien Ier a divorcé de Marian Severa autour de 370[6] pour épouser Justina, la veuve de l'usurpateur Magnence.

Quand Valentinien est mort en 375, il a été enterré dans l'Église des Saints-Apôtres à Constantinople, à côté de sa première femme[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Socrate Scolastico, Storia ecclesiastica, iv.31.
  2. Timothy Barnes, Ammianus Marcellinus and the Representation of Historical Reality, 1998, p. 123-125
  3. selon Socrate le Scolastique.
  4. Daniel Bleriot, Galla Placidia: Otage et reine, L'Harmattan (lire en ligne), p. 28
  5. Timothy Barnes, "Ammianus Marcellinus and the Representation of Historical Reality" (1998), pages 123-124
  6. (en) Walter E. Roberts, "Valentinian I (364-375 A.D) « Valentinien », sur roman-emperors.org
  7. (de) « Valentinian I. (Flavius Valentinianus) », sur Bautz.de