Marcel Drouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marcel Drouin
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Nom de naissance
Marcel DrouinVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Michel ArnauldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Marcel Drouin, né le à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle) et mort le à Cuverville, est un professeur de philosophie et un écrivain français. Il est l'un des cofondateurs de La Nouvelle Revue française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l’École normale supérieure (1892-1898), Marcel Drouin se lie d'amitié avec André Gide dont il devient le beau-frère (leurs deux épouses étaient des sœurs Rondeaux), ainsi qu'avec Eugène Rouart. Il est ensuite professeur de philosophie à Alençon, puis au lycée Janson-de-Sailly (Paris XVIe).

Il collabore à la Revue blanche.

En 1908, il participe au lancement de La Nouvelle Revue française avec Charles-Louis Philippe, André Gide, Jean Schlumberger, Jacques Copeau, Henri Ghéon et André Ruyters. Il écrit dans cette revue sous le pseudonyme de Michel Arnauld.

Publications[modifier | modifier le code]

  • préface à Pages choisies d'Émile Boutroux, Paris : Larousse, [1915]
  • La Sagesse de Goethe, préface d'André Gide, Paris : Gallimard, 1949
  • "Fragments philosophiques" in Revue de métaphysique et de morale, 51e année, N° 4, Paris : Armand Colin,
  • Michel Arnaud [sic], Propos d'un Normand : 1906-1914. Tome 1 : Alain, Paris : Gallimard, 1952

Références[modifier | modifier le code]

  • « Marcel Drouin » par André Gide, La Table Ronde, numéro 17,
  • « Marcel Drouin et André Gide » par André Spire, in revue Europe, 28e année, numéro 57,
  • « Hommage à Marcel Drouin : 1871-1943 » in Bulletin des amis d'André Gide, XXVIe année, vol. XXI, n° 99, pp. 381–472, et n° 100, pp. 645–660.

Liens externes[modifier | modifier le code]