Maple Leaf Rag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page de couverture
Interprétation du Maple Leaf Rag.
Maple Leaf Rag joué par Scott Joplin en juin 1916 (enregistrement sur un rouleau de piano pneumatique pour la Aeolian Company).
Enregistrement du Maple Leaf Rag datant de 1906, joué par la United States Marine Band, dirigé par Wilbur Sweatman.

Le Maple Leaf Rag[1] est un des ragtimes de Scott Joplin les plus connus avec le célèbre The Entertainer, qui a été utilisé dans la bande-annonce du film de George Roy Hill The Sting, sorti en 1973[2], soit plus de soixante-dix ans après sa publication, en 1902. Le Maple Leaf Rag a été composé en 1899, peu après son Original Rag qui, lui, a été un échec.

Il est possible que ce ragtime ait été nommé d'après le « Maple Leaf Club » (Sedalia, dans l'État du Missouri), un club où Scott Joplin venait régulièrement jouer, bien qu'il n'existe pas de preuve d'un lien entre le nom de l'œuvre et celui du lieu.

« S'il est une chanson qui représente l'essence même du ragtime, c'est bien Maple Leaf Rag de Scott Joplin »[3]. D'abord rejetée par deux maisons d'édition en 1898, la composition est finalement publiée par John Stark le 10 août 1899[3]. Cette pièce est connue pour être la première œuvre musicale dont la partition a dépassé le million d'exemplaires vendus[4], si bien que cette publication procura à Joplin un revenu décent pour le reste de sa vie[réf. nécessaire].


La structure de ce ragtime est comparable à celles des autres œuvres de Joplin (forme « AA-BB-A-CC-DD »). Interprété convenablement, il est évalué sur un certain nombre d'échelles comme une pièce d'une difficulté relativement avancée. Dès sa publication, le Maple Leaf Rag fut considéré comme une pièce de piano plus difficile que la moyenne du ragtime contemporain.

Bien qu'il n'existe aucun enregistrement audio de Scott Joplin jouant le Maple Leaf Rag, sept rouleaux de piano pneumatique d'époque datant tous de 1916 nous permettent aujourd'hui d'avoir une idée de l'interprétation du compositeur. Le plus ancien enregistrement de ce morceau connu à ce jour date de 1906. Il a été enregistré sur un cylindre phonographique. L'œuvre est interprétée par la United States Marine Band, orchestré par Wilbur Sweatman[5].

La chanson est immortalisée en 1907 lors de son enregistrement sur cylindre par Vess L. Ossman[3]. Sidney Bechet l'enregistre avec les New Orleans Feetwarmers en 1932[6].

Le copyright étant maintenant expiré, le Maple Leaf Rag entré dans le domaine public (comme les autres œuvres de Joplin), il est possible d'en trouver gratuitement, et légalement, partitions et interprétations.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Maple leaf rag Scott », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 9 janvier 2018)
  2. Le film The Sting a été adapté en français sous le titre l'Arnaque et est sorti en France en 1974.
  3. a b et c (en) Steve Sullivan, Encyclopedia of Great Popular Song Recordings, vol. 1-2, The Scarecrow Press, , 1030 p. (ISBN 978-0-8108-8296-6, lire en ligne), p. 4
  4. (en) Bill Ewards, « Rags and Pieces by Scott Joplin (1895-1905) », sur ragpiano.com, (consulté le 15 juin 2018)
  5. Sullivan 2013, p. 733.
  6. (en) Steve Sullivan, Encyclopedia of Great Popular Song Recordings, vol. 3-4, Rowman & Littlefield, , 832 p. (ISBN 978-1442254480, lire en ligne), p. 110

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]