Malus sieboldii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Malus toringo)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Malus sieboldii
Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de l’arbre en fleurs.
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Rosanae
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Malus

Nom binominal

Malus sieboldii
(Regel) Rehder, 1915[1]

Synonymes

  • Crataegus cavaleriei H. Lév. & Vaniot[2]
  • Crataegus taquetii H. Lév.[2]
  • Malus baccata subsp. toringo (K. Koch) Koidz.[2]
  • Malus heterophylla Sumner[3] [2]
  • Malus hupehensis Koidz.[4]
  • Malus sieboldii var. incisa Koidz.[3] [2]
  • Malus sieboldii var. toringo (K. Koch) Siebold ex C.K. Schneid.[2]
  • Malus sieboldii (Regel) Rehder[4]
  • Malus sieboldii Rehder[5]
  • Malus toringo (K. Koch) Carrière[2]
  • Malus toringo (Siebold) Siebold ex de Vriese (préféré par UICN)[4]
  • Malus toringo (Siebold) de Vriese (préféré par GRIN)[5]
  • Malus toringo (Siebold) de Vriese[2]
  • Photinia rubrolutea H. Lév.[2]
  • Pyrus esquirolii H. Lév.[2]
  • Pyrus sieboldii Regel[3] [5] (basionyme)
  • Pyrus toringo (Siebold) Miq.[5]
  • Sorbus toringo Siebold[4] [5]

Statut de conservation UICN

DD  : Données insuffisantes

Le Pommetier de Siebold[6],[7] ou Pommetier toringo[8], de son nom scientifique : Malus sieboldii ou Malus toringo selon les sources, est une espèce de pommiers sauvages, originaire d'Asie (Chine, Japon, Corée).

Description[modifier | modifier le code]

Fruits

Le pommier Toringo est un petit arbre hermaphrodite à feuilles caduques. Parfois buissonnant, il mesure de 4 à 5 mètres.

Les boutons floraux apparaissent au printemps. Ils sont pourpres, tandis que les fleurs de 2 à 3 cm de diamètre sont rose clair lorsqu'elles éclosent et deviennent blanches lorsqu'elles dépérissent. Elles donnent de petits fruits ronds rouges ou oranges de 6-8 mm de diamètre.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Cette espèce peut être utilisée comme un arbre d'ornement pour ses fleurs voyantes au printemps et ses fruits restant longtemps sur l'arbre en hiver. En Chine, il est parfois utilisé comme porte-greffe du pommier.

Liste des sous-espèces et variétés[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (28 janvier 2018)[9] :

  • sous-espèce Malus sieboldii subsp. sieboldii

Selon The Plant List (28 janvier 2018)[3] :

  • variété Malus sieboldii var. zumi (Matsum.) Asami

Selon Tropicos (28 janvier 2018)[1] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • variété Malus sieboldii var. arborescens Rehder
  • variété Malus sieboldii var. calocarpa Rehder
  • variété Malus sieboldii var. incisa Koidz.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tropicos, consulté le 28 janvier 2018
  2. a b c d e f g h i et j BioLib, consulté le 28 janvier 2018
  3. a b c et d The Plant List, consulté le 28 janvier 2018
  4. a b c et d UICN, consulté le 28 janvier 2018
  5. a b c d et e GRIN, consulté le 28 janvier 2018
  6. (cs) « BSBI List 2007 » [archive du ] [xls], Botanical Society of Britain and Ireland (consulté le 17 octobre 2014)
  7. (cs) Ondrej Zicha; ondrej.zicha(at)gmail.com, « BioLib: Biological library », sur www.biolib.cz (consulté le 13 mai 2017)
  8. « Plants Profile for Malus toringo (toringo crab) », sur plants.usda.gov (consulté le 13 mai 2017)
  9. Catalogue of Life, consulté le 28 janvier 2018

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Malus sieboldii[modifier | modifier le code]

Malus toringo[modifier | modifier le code]