Maison Fompeyrouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maison Fompeyrouse
Cordes-sur-Ciel - Grand Rue - Maison Fonpeyrouse.JPG
Présentation
Destination initiale
Maison
Destination actuelle
Mairie
Style
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Classé MH (façade en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
34, grand rue Raimond-VIIVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Tarn
(Voir situation sur carte : Tarn)
Point carte.svg

La maison Fompeyrouse est une maison gothique médiévale de Cordes-sur-Ciel, une commune du Tarn. Elle est classée monument historique depuis le [1].

Origine[modifier | modifier le code]

C'est une maison construite au Moyen Âge par une riche famille cordaise. Elle fait partie des édifices qui ont valu au village de Cordes-sur-Ciel le surnom de la « cité aux cent ogives » pour sa grande proportion d'édifices civils gothiques[2].

Description[modifier | modifier le code]

Comme toute maison gothique, elle possède trois étages.

Photo couleur d'une fenêtre en pierre double à arc gothique encadré de colonnettes. La baie est munie de vitraux en verres en losange.
Fenêtre géminée.

Au rez-de-chaussée, six arcades sont ouvertes sur la rue. Elles sont vitrées avec des montants de bois et l'une d'entre elles comporte une porte de bois cloutée.

Le premier étage comporte des fenêtres géminées et des ouvertures minces et hautes. Le deuxième étage est éclairé par une alternance de baies géminées et de baies isolées. Leur hauteur est inhabituelle.

L'intérieur de la maison a été bouleversé au cours des âges. Seule la façade a été classée[a 1].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Maison Fompeyrouse », notice no PA00095533, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le 16 janvier 2015)
  2. « Cordes-sur-ciel, une cité à l’assaut des nuages », Site « maisons-hotes-charme.com » des Maisons d'Hôtes de Charme du Sud Ouest (consulté le 16 janvier 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Portal, Cordes, Société des amis du vieux Cordes, , 7e éd., 52 p., p. 37
  1. p. 37

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]