Madalyn Murray O'Hair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Madalyn Murray O'Hair
Madalyn Murray O'Hair.jpg

Madalyn Murray O'Hair en 1983

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
AustinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Ashland University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfants
Jon Garth Murray (en)
William J. Murray (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Mouvement

Madalyn Murray O'Hair (née le et morte le ) est une personnalité américaine, figure de l'athéisme américain. Fondatrice de l'association American Atheists, elle est très active dans les campagnes de séparation de l'Église et de l'État.

Elle meurt assassinée en septembre 1995 avec son fils Jon Garth Murray et sa petite-fille Robin Murray-O’Hair par David Waters, un ancien employé de l'association et Gary Karr, son complice. Bien que de nombreux soupçons se portassent sur David Waters, la vérité ne fut découverte qu'en janvier 2001[1].

En 2017, Le film The Most Hated Woman in America raconte son enlèvement et les circonstances de sa mort.

Selon le magazine Life, elle est considérée comme "la femme la plus haïe des États-Unis" depuis qu'elle obtient légalement l'interdiction de dire des prières dans les écoles publiques avec le cas Abington School District v. Schempp pour inconstitutionnalité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariée en 1941, Madalyn entame une liaison avec William Murray qui lui donne un fils. William refuse de l'épouser, elle divorce et prend son nom. En 1954, elle a un second enfant avec un autre homme. En 1965, elle épouse Richard O'Hair et prendra ainsi son nom définitif.

Elle s'est fait connaître en 1960, en introduisant une requête auprès de la Cour Suprême (Murray contre Curtlett) pour que les lectures publiques de la Bible dans les écoles soient déclarées anticonstitutionnelles. La Cour lui donne à demi raison en 1963 en interdisant les lectures coercitives (cours de religions et prières obligatoires).

Madalyn fonde ensuite Les Athées américains pour défendre la liberté des non-croyants et la séparation de l'Église et de l'État, elle multiplie les requêtes et les campagnes d'opinion.

Elle est aussi à l'origine, avec l'Indien Gora de la Fondation des Athées unis du monde (Atheists World United).

Références[modifier | modifier le code]