Maarja Kangro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maarja Kangro
Image dans Infobox.
Maarja Kangro.
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Père
Mère
Leelo Tungal (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Kirke Kangro (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Distinctions
Prix Friedebert Tuglas ( et )Voir et modifier les données sur Wikidata

Maarja Kangro (née le à Tallinn) est une écrivaine, poétesse et librettiste estonienne[1].

Elle est la fille du compositeur Raimo Kangro.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Kurat õrnal lumel, 2006
  • Tule mu koopasse, mateeria, 2007
  • Heureka, 2008
  • Kunstiteadlase jõulupuu, 2010
  • La farfalla dell'irreversibilità (2011) [2]
  • Must tomat, 2013

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Ahvid ja solidaarsus, 2010
  • Dantelik auk, 2012
  • Hüppa tulle, Nähtamatu Ahv, 2014

Littérature pour enfants[modifier | modifier le code]

  • Puuviljadraakon, 2006

Libretti et autres textes musicaux[modifier | modifier le code]

  • Süda, opéra de Raimo Kangro (avec Kirke Kangro), 1999[3]
  • Kaubamaja, opéra de Tõnis Kaumann, 2005[4]
  • Tuleaed et Mu luiged, mu mõtted, opéras de Tõnu Kõrvits, 2006[5]
  • To Define Happiness, œuvre multimédia de Gavin Bryars et Peeter, 2007 Jalakas[6]
  • Monument Muneja-Kukele ehk Kuked ja kanad, cantate de Timo Steiner (2008)[7]
  • Kaks pead, opéra de Timo Steiner, 2011

Prix[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Prix littéraire de l'université de Tallinn (pour Tule mu koopasse, mateeria)
  • 2009 : Prix littéraire de l'université de Tallinn (pour Heureka)
  • 2009 : Prix de poésie de la Fondation estonienne pour la culture (pour Heureka)[8]
  • 2011 : Prix de prose de la Fondation estonienne pour la culture (pour Ahvid ja solidaarsus)
  • 2011 : Prix Friedebert Tuglas (pour la nouvelle 48 tundi)
  • 2014 : Prix Friedebert Tuglas (pour la nouvelle Atropose Opel Meriva)
  • 2016 : Erster Rödermarkscher Literaturpreis (pour le poème Vana armuke (Der Ex), traduction de Cornelius Hasselblatt)

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]