Mémorial Tchang Kaï-chek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mémorial Tchang Kaï-chek
Chiang Kai-shek memorial amk.jpg

Le mémorial Tchang-Kaï-chek vu depuis la place de la Liberté.

Présentation
Type
Architecte
Matériau
Construction
1980
Hauteur
76 m
Destination initiale
mémorial à Tchang Kaï-chek
Site web
Géographie
Pays
Commune
Adresse
No. 21
Zhongshan South Road
Zhongzheng District
Taipei City 10048
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Taïwan
voir sur la carte de Taïwan
Red pog.svg

Le mémorial Tchang Kaï-chek (chinois traditionnel : 中正紀念堂 ; pinyin : Guólì Zhōngzhèng jìniàntáng ; anglais : Chiang Kai-shek Memorial Hall) est un monument national et mémorial érigé en mémoire de Tchang Kaï-chek, premier président de la République de Chine. Il est situé dans le district de Zhongzheng de Taipei, à Taïwan.

Présentation[modifier | modifier le code]

Localisation et description extérieure[modifier | modifier le code]

Le bâtiment se situe dans le district de Zhongzheng, à l'ouest de la Hangzhou South Road, à l'est de la Zhongshan South Road, au nord de la Aiguo East Road et au sud de la Xinyi Road[1]. Ses parois sont en marbre blanc naturel. Il est construit sur trois plateformes en étage[2]. Son toit octogonal, inspiré du Temple du ciel de Pékin[3] et recouvert de tuiles en verres de teinte bleu nuit, culmine à 70 mètres de haut[2], et son escalier frontal totalise 89 marches, représentant l'âge de Tchang-Kaï-chek le jour de sa mort[4].

Il est entouré par la place de la Liberté ainsi qu'un jardin public, qui est entre autres orné de végétations aux couleurs rouge, blanche et bleu, représentant le drapeau national de la République de Chine[3]. Depuis 1987, le théâtre national (en) et la salle de concert nationale (en) sont érigées en vis-à-vis sur la place[2].

Aménagement intérieur[modifier | modifier le code]

Statue de Tchang Kaï-chek dans le hall principal du mémorial.

Le hall principal du mémorial accueille une statue de bronze imposante à l'effigie de Tchang-Kaï-chek[5], d'une hauteur de dix mètres[6]. Le coût de cette statue est estimé à 23 millions de Nouveau dollar de Taïwan, auxquels il faut ajouter 1,2 millions pour la fabrication[6].

Les couleurs de l'édifice, entre autres le plafond en cyprès chauve et le sol en granit rouge du hall principal, sont naturelles et non artificiellement retouchées[2].

L'architecture des plateformes englobe plusieurs salles d'exposition sur la vie du premier président de la République de Chine[7].

Historique[modifier | modifier le code]

Après la mort du président de la République de Chine Tchang Kaï-chek le , le gouvernement taïwanais établit un « comité d'obsèques », qui décide au mois de juin de construire un mémorial en l'honneur du défunt. Le , l'emplacement du futur édifice est arrêté ; une ruelle souterraine est envisagée pour faciliter les travaux. Au mois d'août, un appel d'offre est lancé pour concevoir les plans de l'édifice. Alors que 43 projets ont été proposés, cinq d'entre eux sont sélectionnés après un premier examen préliminaire. Après que ces derniers aient travaillé sur une version plus aboutie de leurs plans, c'est celle de l'architecte Yang Cho-cheng (en) qui est finalement sélectionnée par le comité composé d'experts taïwanais et internationaux. Les derniers détails sont finalisés après cette nomination[1].

Le , date correspondant au 90e anniversaire de la naissance de Tchang Kaï-chek, une cérémonie est organisée pour la pose de la première pierre. Le mémorial est finalement inauguré le , soit 5 ans après la mort de l'ancien chef d'État[1].

Entrée du mémoriel en 2007, alors renommé Mémorial national de la démocratie.

En , le président Chen Shui-bian, du Parti démocrate progressiste, annonce le renommage du Mémorial Tchang Kaï-chek sous le nom plus neutre National Taiwan Democracy Memorial Hall[8], traduisible en anglais par Mémorial national de la démocratie. Ce changement est dénoncé par la coalition pan-bleue comme une action politique du PDD pour dénoncer l'héritage historique de la République de Chine[9]. La statue de bronze du hall principal est toujours présente, mais les murs de salle sont ornés de cerfs-volants, symbolisant le thème du « vent de la démocratie »[6]. En 2009, le gouvernement du nouveau président Ma Ying-jeou, du Kuomintang, redonne son nom original au monument[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « National Chiang Kai-shek Memorial Hall - Brief History », sur www.cksmh.gov.tw, Mémorial Tchang Kaï-chek,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  2. a, b, c et d (en) « National Chiang Kai-shek Memorial Hall - Concept of Design », sur www.cksmh.gov.tw, Mémorial Tchang Kaï-chek,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  3. a et b (en) « Chiang Kai-shek Memorial Hall », sur eng.taiwan.net.tw,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  4. (en) Gavin Van Hinsbergh, « Chiang Kai Shek Memorial Hall », sur www.chinahighlights.com,‎ (consulté le 28 novembre 2015).
  5. (en) « National Chiang Kai-shek Memorial Hall - Indoor Instruction : Bronze Statue Hall », sur www.cksmh.gov.tw, Mémorial Tchang Kaï-chek,‎ (consulté le 28 novembre 2015).
  6. a, b et c (en) Ko Shu-ling, « National Democracy Hall reopens », sur www.taipeitimes.com, Taipei Times,‎ (consulté le 28 novembre 2015).
  7. (en) « National Chiang Kai-shek Memorial Hall - Indoor Instruction : Display Room », sur www.cksmh.gov.tw, Mémorial Tchang Kaï-chek,‎ (consulté le 28 novembre 2015).
  8. (en) Ellen Ko, « Late president's memorial hall to be restored with early name », sur taiwaninfo.nat.gov.tw, Taiwan Info,‎ (consulté le 28 novembre 2015).
  9. (en) Jimmy Chuang, « Name fight set for CKS Memorial Hall », sur www.taipeitimes.com, Taipei Times,‎ (consulté le 28 novembre 2015).
  10. (en) Flora Wang, Jenny W. Hsu, « CKS memorial restored amid low-level protests », sur www.taipeitimes.com, Taipei Times,‎ (consulté le 28 novembre 2015).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :