Lymphangite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La lymphangite est une inflammation des vaisseaux lymphatiques. Les causes principales sont :

  • infection (streptocoque, staphylocoque…)
  • compression des vaisseaux lymphatiques (tumeur bénigne ou maligne, envahissement par lymphangite carcinomateuse)

Elle se traduit par un gonflement, plus ou moins douloureux du vaisseau lymphatique impliqué, une rougeur locale avec œdème. On retrouve le plus souvent un ganglion lymphatique gonflé et sensible en aval du trajet. Le traitement dépend de la cause de cette lymphangite.

Lymphangite réticulaire[modifier | modifier le code]

Due à la remontée de bactéries le long des vaisseaux lymphatiques, elle tend à décrire un cordon rouge, douloureux et induré. On ne retrouve pas de signes généraux (fièvre, altération de l'état général (AEG), etc.) dans ce type d'atteinte.

Diagnostic différentiel : veinite et phlébite.

Lymphangite tronculaire[modifier | modifier le code]

Lymphangite réticulaire associée à des signes généraux :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]