Lukas Moodysson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lukas Moodysson
Description de cette image, également commentée ci-après
Lukas Moodysson à Helsinki en novembre 2011
Nom de naissance Karl Fredrik Lukas Moodysson
Naissance (50 ans)
Drapeau de la Suède Lund, Suède
Nationalité Drapeau de la Suède Suédoise
Profession Réalisateur
Films notables Fucking Åmål
Lilya 4 ever

Karl Fredrik Lukas Moodysson, né le à Lund (Suède), est un réalisateur, scénariste et écrivain suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lund, Moodysson grandit à Åkarp en Scanie. Il se consacre d'abord à l'écriture, et en particulier la poésie (il publie cinq recueils de poèmes), avant de se tourner vers le cinéma. Après avoir étudié le métier de cinéma au Dramatiska Institutet, il tourne trois courts-métrages.

Son premier long-métrage est Fucking Åmål (Show me Love dans les pays anglo-saxons) dont l'action se situe à Åmål, une ville ennuyeuse. Le film parle de l'amour entre deux adolescentes et lui vaut un Teddy Award en 1999. Son deuxième long-métrage est Together (2000) qui raconte l'histoire d'une communauté hippie dans les années 70.

En 2003, The Guardian le classe 11e dans la liste des 40 meilleurs réalisateurs contemporains[1].

A Hole in my heart, réalisé en 2004, est un film se rapprochant du cinéma expérimental. Il obtient une certification spéciale en Suède à cause de ses images choquantes, et reçoit de mauvaises critiques.

Après Container sorti en 2006, et il réalise Mammoth (2009) qui est son premier film en langue anglaise.

Lukas Moodysson est engagé politiquement à gauche et soutient les mouvements féministes, il est aussi avec Stefan Jarl l'un des initiateurs de l'appel « Swedish Film Workers for Peace and Freedrom in an Independent Palestine ».

Filmographie[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Det var en mörk och stormig natt
  • 1996 : En uppgörelse i den undre världen
  • 1997 : Bara prata lite

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Film Features: The world's 40 best directors… 7. Errol Morris », sur Guardian.co.uk (consulté le 21 octobre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]