Ludo (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ludo
E-lepidoptera juin10 paris.jpg
E-lepidoptera.
Naissance
Nationalité
Activité
art de rue, sculpture, installations artistiques
Mouvement
Œuvres principales
Enjoy The Violence, Pop-Corn, Bee with Protection Mask

Ludo (né en 1976 à Paris) est un artiste contemporain français, dérivant de la mouvance street art. Il commença par s’exprimer dans les rues de sa ville à l’aide de tags dès son adolescence et évolua vers le collage en 2007, désormais sa marque de fabrique. Ses couleurs fétiches se comptent au nombre de trois, le noir, le blanc et son vert qu’il allie afin de former des créatures végétalo-robotiques, moitié naturelles, moitié technologiques. Ses œuvres sont le sujet de nombreuses expositions.

Biographie[modifier | modifier le code]

EXoskeletor.

Agissant à la mine de crayon et à la peinture à l’huile, Ludo allie objet mécaniques et végétaux afin de les métamorphoser en des créatures hybrides. Le vert est sa couleur fétiche[1]. Il a d’ailleurs développé sa propre teinte qui se retrouve sur chacune de ses œuvres venant souligner des éléments d’origine naturelle dont la fonction est détournée. Il s’exprime sur des supports de toute natures et dimensions : murs, toiles, sculptures, bateau. On peut retrouver son travail dans de nombreuses villes telles que Paris, New York, Chicago, Los Angeles, Bangkok, Tokyo, Rome, Milan, Londres, Zurich, Amsterdam.

Artiste citoyen[modifier | modifier le code]

Artiste citoyen, Ludo dénonce de façon ludique et esthétique sans pour autant porter la marque de revendications écologiques ou anticapitalistes. Il dit lui-même qu'il n'est pas « écolo » au sens strict du terme. Son idée, c’est d’abord que l’on n’est pas grand-chose par rapport à la nature. Ses créatures hybrides, mêlant univers minéral et végétal, interrogent sur la place de l’homme dans l’environnement[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Institutions[modifier | modifier le code]

PopCorn @ Beaubourg, Paris.

À l’occasion de l’exposition ex-situ organisée par le Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou en 2013 sur le parvis qui borde le musée, Ludo, ainsi que six autres artistes, ont été amenés à créer des œuvres urbaines en dehors des murs du musée contemporain Parisien. Sous les collages de Ludo, les tubes se transformèrent alors en de gigantesques épis de maïs, d’où leur nom Pop-corn, venant s’ajouter à la structure technique et robotique que représentent les tubes d’aération.

Ludo a également participé à des rendez-vous de l'art urbain au Musée de la Poste[3], au Centre de la Gravure et de l'Image Imprimée en Belgique, et à la Völklinger Hütte[4], une ancienne forge classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en Allemagne

Expositions[modifier | modifier le code]

Solo Shows

  • 2015 : Futurama, Power Station of Art Museum (Shanghai, CN)
  • 2015 : Fly me to the moon, Magda Danysz Gallery (Shanghai, CN)
  • 2014 : The Chaos Theory, Lazarides Rathbone (Londres, R-U.)
  • 2014 : Fruit of the Doom, Jonathan Levine Gallery (NY, É-U.)[5]
  • 2013 : Destructionis Hostis Vespa, White Walls (San Francisco, É-U.)
  • 2012 : Le Punk Français, Moniker Art Fair (Londres, R-U.)
  • 2012 : Metal Militia, Galerie Itinerrance (Paris, FR)
  • 2012 : Nature's Revenge, Wunderkammern (Rome, IT)
  • 2011 : Super Discount, The Garage (Amsterdam, NL)
  • 2011 : Metamorphosis, High Roller Society (Londres, R-U.)
  • 2011 : La Belle Vie, Starkart Gallery (Zurich, Suisse)

Group Shows (sélection)

  • 2015. Urban Art ! Biennale 2015, Völklinger Hütte, Völklingen (DE)
  • 2014. Paper Monster, Castor Gallery, New York (US)
  • 2014. Look Through, Bund18 Artist Residency project, Shanghai (CN)
  • 2013 : État Des Lieux 2013, Galerie du Jour Agnès B. (Paris, FR)
  • 2013 : 10 Years of Wooster Collective, Jonathan Levine Gallery (NY, USA)
  • 2013 : Ex Situ, Centre Pompidou (Paris, FR)
  • 2012 : Au-delà du street art, Musée de La Poste (Paris, FR)
  • 2012 : Vues sur murs, Centre de la Gravure (La Louvière, BE)
  • 2012 : L.A. Freewalls Inside, LALA Gallery (Los Angeles, É-U.)
  • 2011 : Walls and Frames, Pictures on Walls (Londres, R-U.)
  • 2011 : Wallflowers, Carhartt Gallery (Weil Am Rhein, ALL)
  • 2011 : Street Art Saved My Life, C.A.V.E. Gallery (Los Angeles, É-U.)
  • 2010 : Ephemeral Beauty, Gallery Heist (San Francisco, É-U.)
  • 2010 : Press And Release, High Roller Society (Londres, R-U.)
  • 2010 : Le M.U.R., Espace des Blancs Manteaux, (Paris, FR)
  • 2009 : Vanités Modernes, Studio 55 (Paris, FR)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2015. Vision Magazine, May
  • 2015. Fresco Magazine summer edition
  • 2015. Dualité, Editions Alternatives-Gallimard
  • 2015. Wall Street International Art, LUDO. Fly me to the moon
  • 2015. Global Times Culture, Fly me to the moon, page 3
  • 2015. Time Out Shanghai, Up from the Streets, page 71
  • 2014. Juxtapoz Magazine 166 November 2014
  • 2014. BBC Culture, Best arts and culture pictures August 2014
  • 2014. No Cure Magazine Issue 4
  • 2013. It's A Stick-Up, Laurence King[6]
  • 2012. Au-delà du street art, Critères éditions[7]
  • 2012. Le Guide de l'art contemporain urbain
  • 2012. Graffiti Art magazine
  • 2011. Ludo - Greed is the new color, Critères éditions[8]
  • 2011. WALLS & FRAMES: FINE ART FROM THE STREETS, Gestalten[9]
  • 2011. Trespass. A History of Uncommissioned Urban Art Calendar, Taschen[10]
  • 2011. Paris, de la rue à la galerie, Éditions Pyramyd[11]
  • 2011. Design by Nature: Using Universal Forms and Principles in Design, New Riders Press
  • 2011. Global Mag, Arte
  • 2011. Graffiti Art magazine n°11
  • 2011. L’Art Se Rue, h’Artpon
  • 2011. Club Magazine n°52, july
  • 2011. Riding Zone, France Ô
  • 2010. trois ans du M.U.R, Kitchen 93
  • 2010. 3D Street Art, Tectum
  • 2010. Graff Bombz n°47
  • 2009. The London Talk
  • 2009. Khooligan Magazine n°12
  • 2009. Shangai Morning Post,

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]