Lucien-Henri Weiluc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucien-Henri Weiluc
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Lucien-Henri Weil, plus connu sous le nom de Lucien-Henri Weiluc ou Weiluc, né à Paris 2e le et mort à Paris 17e le [1], est un illustrateur, affichiste, et dessinateur satirique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Weiluc est passé par l'atelier Luceil, une maison parisienne spécialisée en supports chromolithographiés, où il a pour condisciples René Gontran Ranson (1891-1977), Léon Henri Ruffe et Georges de Feure, et apprend différentes techniques de gravure. En , il s'associe avec Ruffé (qui habite Bois-le-Roi) et l'atelier Luceil pour former la « Société nouvelle d'art et de décoration » dans le but de produire « affiches, illustrations, croquis, impressions artistiques, bijoux d'art »... L'adresse de l'atelier est au 104 boulevard de Clichy, où vit également Weiluc[2].

Il participe activement au Salon des humoristes (1907-1909). En 1911, il prend la tête de la Société des dessinateurs humoristes.

Ses dessins sont publiés dans divers journaux dont Le Rire, La Vie parisienne, Le Sourire, Le Bon Vivant, et L'Assiette au beurre. Il illustre des partitions d'Alfred Amadei.

Il est aussi auteur d'affiches, notamment pour l'hebdomadaire humoristique Le Frou-frou (dont il réalise certaines couvertures gravées par Ruffé) et la société de construction automobile A. Clément.

En 1922, il réside au 16 avenue Rachel et reste durant l'entre-deux-guerres un acteur des fêtes de Montmartre et un pilier de la Société des humoristes.

Sa dernière adresse connue est 22 avenue Niel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bénézit, Paris, Éditions Gründ, 2006, tome 14, p. 744.
  • Marcus Osterwalder (dir.), Dictionnaire des illustrateurs, tome 1, éd. Ides et Calendes.
  • L'Assiette au beurre no 42, « Les Tueurs de routes », 15 ill. de Weiluc.

Liens externes[modifier | modifier le code]