Avenue Rachel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

18e arrt
Avenue Rachel
Image illustrative de l’article Avenue Rachel
L'avenue Rachel vue du boulevard de Clichy.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Grandes-Carrières
Début 10, boulevard de Clichy
Fin Cimetière de Montmartre
Morphologie
Longueur 104 m
Largeur 24 m
Historique
Création Antérieure à 1825
Dénomination 1899
Ancien nom Avenue du Cimetière-du-Nord, avenue du Cimetière-Montmartre
Géocodification
Ville de Paris 8007
DGI 7986

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue Rachel

L'avenue Rachel est une voie du 18e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle commence boulevard de Clichy et finit au cimetière de Montmartre. Elle portait précédemment le nom d'« avenue du Cimetière du Nord » (arr. du ) et antérieurement celui d'« avenue du Cimetière Montmartre ». Elle est tracée sur le plan cadastral de 1825 et a pris ce nom en .

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Son nom provient de celui d'Élisabeth Rachel Félix, dite Rachel (1820-1858), tragédienne française.

Historique[modifier | modifier le code]

C'était initialement une voie de la commune de Montmartre qui est tracée sur le plan cadastral de 1825 sous le nom d'« avenue du Cimetière Montmartre » auquel elle menait.

Rattachée à la voirie de Paris en 1863 elle prend, en 1867, le nom d'« avenue du Cimetière-du-Nord » avant de prendre sa dénomination actuelle le .

Sous l'Occupation, cette rue fait partie de celles que le capitaine Paul Sézille, directeur de l'Institut d'étude des questions juives, voulait marquer d'une étoile jaune, en raison de l'origine juive du personnage. Ce projet n'aboutira pas[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lettre de Paul Sézille à Theodor Dannecker », archives de la préfecture de police, série BA 1817 (dossier B51), cité par Maurice Rajsfus, Opération Étoile Jaune, Le Cherche Midi, 2002.
  2. Emmanuelle Hellot-Cintract, Jacques et Jeanne (1912-1913 – 2012), auto-édité par un membre de la famille sur lulu.com, 2012, 246 p., p. 81.

Sur les autres projets Wikimedia :