Lucas Sang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’athlétisme image illustrant le Kenya
Cet article est une ébauche concernant l’athlétisme et le Kenya.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lucas Sang, né le 12 février 1961 et décédé le 1er janvier 2008, est un athlète kenyan spécialiste du 400 mètres. Membre du relais 4 × 400 m lors des Jeux olympiques de Séoul en 1988, il dispute la finale, terminant huitième. À Séoul, il participe également au 400 m individiuel et court la demi-finale[1].

Sang représente aussi sur 400 m le Kenya pour les Jeux panafricains 1987 à Nairobi et les Championnats d'Afrique d'athlétisme 1988 à Annaba et l'Afrique à la Coupe du monde des nations d'athlétisme 1989 à Barcelone.

Après sa carrière sportive, Sang devient fermier à Moiben. Il reste toutefois dans le monde sportif en devenant président du comité national olympique kényan (NAKO).

Il est retrouvé mort par son frère, le corps lacéré à la machette, lors des violences inter-ethniques au Kenya[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Palmarès olympique - 400 m 1988
  2. Tim Cocks, « Olympic athlete stoned to death », sur le site CourierMail.com.au

Liens externes[modifier | modifier le code]