Louis de Bigault de Signemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Louis de Bigault de Signemont
Louis de Bigault de Signemont

Naissance
Le Claon (Meuse)
Décès (à 64 ans)
Neuvilly-en-Argonne Meuse
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1746-1793
Distinctions Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions Maire de Neuvilly-en-Argonne
Famille Famille de Bigault

Louis de Bigault de Signemont, né le à Le Claon Meuse, mort le à Neuvilly-en-Argonne (Meuse), est un général français de la révolution.

États de service[modifier | modifier le code]

Cadet au régiment d'infanterie de Chartres en 1746, lieutenant en second le 27 mai, il devient lieutenant en premier le 28 novembre 1746. En 1758, il est blessé au genou à la bataille de Crevelt. Capitaine-commandant le 4 juin 1766, lieutenant-colonel des grenadiers royaux du régiment de Lorraine le 8 avril 1779, il est réformé le 31 mars 1791 pour raisons d’âge et nommé maréchal de camp.

Il profite des événements de l’époque pour organiser la première garde nationale et de se faire nommer le 1er septembre 1791 lieutenant-colonel en chef du 1er bataillon de la Meuse, et c’est grâce à cette fonction qu’il commande l'escorte qui ramène Louis XVI de Varennes à Sainte-Menehould, où il remet le roi au commandant de la garde nationale parisienne. Le 12 novembre 1792, il est remis en activité et prend le commandement de la citadelle de Longwy, puis au mois d’avril 1793 la place de Sarrelouis.

Il est destitué comme noble le 1er juin 1793. Maire de Neuvilly-en-Argonne, son corps est retrouvé le 6 fructidor an IV (23 août 1796) dans la forêt d’Argonne.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.

Sources[modifier | modifier le code]