Louis Hymans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hymans.
Louis Hymans
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités

Louis Hymans, (3 mai 1829 à Rotterdam - 22 mai 1884 à Ixelles[1]) est un historien, parlementaire, romancier et journaliste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Hymans a été professeur d'histoire au Musée royal de l'industrie, journaliste au quotidien bruxellois L'Étoile belge, et député de Bruxelles de 1859 à 1870. Il se souvient des "visites occasionnelles" de Paul Julius Reuters, à L'Indépendance belge l'autre quotidien belge et du fait qu'il "pouvait parler sans fin des pigeons voyageurs et du télégraphe"[2]. Louis Hymans a également été rédacteur en chef à L'Écho du Parlement, après avoir pendant longtemps rédigé le "feuilleton d'art" du journal. Il était également correspondant bruxellois de La Meuse.

Il est l'auteur d'une Histoire de Bruxelles publiée d'abord en feuillets séparés expédiés à des abonnés que ceux-ci pouvaient faire relier à leur gré. Cet ouvrage est illustré de nombreux dessins et gravures du XIXe siècle et de gravures anciennes redécouvertes par l'auteur à l'époque où les chercheurs, comme Théodore Juste, redécouvraient l'histoire de la Belgique. À travers les pages écrites par Louis Hymans, ressuscitent des sites bruxellois et des événements déjà disparus à l'époque, mais aussi des aspects de la ville qui allaient disparaître au XXe siècle. Inachevée à la mort soudaine de l'auteur, l'Histoire de Bruxelles est achevée par son fils, Paul Hymans (plus tard ministre des affaires étrangères du gouvernement belge en exil durant la guerre de 1914-1918, négociateur et signataire pour la Belgique du traité de Versailles en 1919).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Robert-le-Frison, drame historique en trois actes et en vers, Gand, Morry, 1847
  • Le Gondolier de Venise, opéra-comique en 3 actes, paroles de Louis Hymans, musique de Joseph Gregoir, Anvers, H. Ratinckx, 1848
  • Scènes de mœurs bruxelloises. La Famille Buvard, Bruxelles, A. Schnée, 1858
  • Scènes de mœurs bruxelloises. La Courte échelle, Bruxelles, A. Schnée, 1859
  • André Bailly, Alph. Lebègue, 1861
  • Hirta, Bruxelles, 1877
  • Six nouvelles, Bruxelles, 1882
  • Histoire du marquisat d'Anvers et du Saint-Empire, Bruxelles, 1848
  • Le Rhin monumental et pittoresque, C. Muquardt, 1854
  • L'Église et les libertés belges, Bruxelles, A. Schnée, 1858
  • Histoire populaire de la Belgique, Bruxelles, P. Hen, 1860
  • Histoire populaire du règne de Léopold Ier, roi des Belges, Bruxelles, A. N. Lebègue, 1864
  • L'orco, opéra fantastique en deux actes et trois tableaux, paroles de L. Hymans, musique de Oscar Stoumon, Bruxelles, Office de Publicité, 1864
  • Manuel de l'histoire de Belgique, Paris, C. Delagrave, 1868
  • Histoire politique et parlementaire de la Belgique de 1814-1830, Bruxelles, C. Muquardt, 1869
  • Notes et Souvenirs, Bruxelles, A. N. Lebègue, 1876
  • Types et Silhouettes, Bruxelles, A. N. Lebègue, 1877
  • Histoire parlementaire de la Belgique de 1831 à 1880 [-1910], par Louis Hymans, continuée par Paul Hymans et Alfred Delcroix, Bruxelles, Bruylant-Christophe
    I. 1831-1840. - 1877-1880 ; II. 1840-1850. - 1878-1880 ; III. 1850-1860. - 1879 ; IV. 1860-1870. - 1880 ; V. 1870-1880. - 1880 ; Table générale. - 1880 ; 2e série. 1880-1890. - 1906 ; 3e série. 1890-1900. - 2 vol. 1901-1906 ; 4e série. 1900-1910. T. I, fasc. I-II ; T. II, fasc. I. - 1909-1913
  • Souvenirs de voyage. En Italie, Bruxelles, A.-N. Lebègue, 1880 lire
  • La Belgique contemporaine, Mons, H. Manceaux, 1880
  • Le Congrès national de 1830 et la Constitution de 1831, Office de publicité, Bruxelles, 1880
  • Bruxelles à travers les âges, deux volumes, Bruxelles, Bruylant-Christophe, 1882
    Paul Hymans, avec son oncle Henri Hymans, publia un troisième volume sous-titré : Bruxelles Moderne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ixelles, acte de décès no 325. Le vingt-trois mai mil huit cent quatre-vingt quatre à deux heures de relevée, après constatation, Nous, Guillaume Stocq, Echevin, remplaçant l’Officier de l’État civil de la commune d’Ixelles, dressons l’acte de décès de Louis Hymans, homme de lettres, ancien membre de la Chambre des représentants, officier de l’Ordre de Léopold, décédé le vingt-deux de ce mois, à quatre heures du matin, rue du Trône, 161, domicilié même maison, âgé de cinquante-cinq ans et dix-neuf jours, né à Rotterdam (Hollande), époux de Louise-Marie Henriette de l’Escaille, fils de Henri-Simon Hymans et de Sophie Josephs, conjoints décédés. Sur la déclaration de Auguste de l’Escaille, beau-frère, âgé de soixante ans, officier de l’Ordre de Léopold, général commandant une brigade d’infanterie à Liège, y domicilié et de Henri Hymans, frère, âgé de quarante-huit ans, conservateur à la Bibliothèque royale, chevalier de l’Ordre de Léopold, domicilié à Ixelles. Duquel acte il leur a été donné lecture. (s) H Hymans, A de l Escaille, Stocq
  2. "Reuter Wrote His Own Ticket; Innovate: His news agency trumped the competition in speed, accuracy" par Michael Mink 08/26/2004 InvestorsBusinessDaily [1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Charlier, Le roman réaliste en Belgique, Off. de publicité, p. 38 sqq
  • Eugène Lataye, « Chronique », La Revue des Deux Mondes, t. XXII, 1859, p. 247-251 sur wikisource

Liens externes[modifier | modifier le code]