Louis Hardouin Tarbé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tarbé, Hardouin, Ardouin et Arduin.

Louis Hardouin Tarbé, né à Sens le 11 août 1753, mort le 7 juillet 1806, à Paris. Avocat et haut fonctionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premier commis des Finances sous Jacques Necker et Charles Alexandre de Calonne, il devient directeur des contributions sous Claude Antoine de Valdec de Lessart. Louis XVI en fit, le 29 mai 1791, le ministre des Contributions et revenus publics. C'est lui qui organisa la nouvelle administration des Finances.

Très attaché au roi, proche des Feuillants, il quitta le ministère avec eux le 29 mars 1792, pour laisser la place aux Girondins. Proscrit le 15 août 1792, il parvint à se cacher et refusa par la suite tout emploi, quoiqu'il eût été porté par le conseil des Cinq-Cents sur la liste des candidats au Directoire.

Signature

Source partielle[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Louis Hardouin Tarbé » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Dictionnaire des parlementaires français

Liens externes[modifier | modifier le code]