Louis Achard (1793-1864)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Achard
Image dans Infobox.
Fonctions
Député au Grand conseil du canton de Genève
-
Conseiller d'État
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ColognyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Parentèle
Thomas Pierre Baraguey (oncle)
Albert Achard (d) (cousin germain)
Lucie Achard (d) (petite-fille)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire

Louis Achard, né le à Rouen et mort le à Cologny, est un avocat, magistrat et homme politique genevois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Achard est le fils d'Isaac Jean Achard, négociant à Rouen, et de Victorine Baraguay (sœur de Thomas Pierre Baraguey)[1], ainsi que le cousin germain d'Albert Achard. Il épouse Constance Gautier, fille de François Gautier et de Marie de Tournes.

Après avoir suivi ses études de droit à Genève, Grenoble et Heidelberg, il est reçu en tant qu'avocat à Genève en 1814. Passé dans la magistrature, il est nommé auditeur en 1821 puis juge suppléant à la Cour suprême en 1826.

Achard s'engage en parallèle dans la vie publique. Membre du Conseil représentatif (1821, 1831-1841), il est conseiller d'État de 1839 à 1842. Il siège également à la Constituante en 1841, puis au Grand Conseil de Genève de 1842 à 1846.

Lieutenant-colonel d'infanterie, il est inspecteur de la milice.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stanislas de Larminat, Le maréchal Louis-Achille Baraguey d'Hilliers, 1795-1878: sa famille et ses alliances, 1983

Sources[modifier | modifier le code]