Lorenzo Dellai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lorenzo Dellai
Illustration.
Lorenzo Dellai
Fonctions
Président du groupe Démocratie solidaire - Centre démocrate à la Chambre des députés

(4 ans, 3 mois et 12 jours)
Prédécesseur Groupe créé
Successeur Groupe disparu
Député de la République italienne

(5 ans et 7 jours)
Élection 24-25 février 2013
Législature XVIIe
Groupe politique SC (mars à décembre 2013)
DeS-CD (2013-2018)
Président du groupe Choix civique à la Chambre des députés

(8 mois et 21 jours)
Successeur Andrea Romano
Président de la région autonome du Trentin-Haut-Adige

(1 an, 7 mois et 7 jours)
Prédécesseur Luis Durnwalder
Successeur Alberto Pacher

(1 an, 8 mois et 25 jours)
Prédécesseur Luis Durnwalder
Successeur Luis Durnwalder
Président du conseil régional du Trentin-Haut-Adige

(2 mois et 20 jours)
Prédécesseur Oskar Peterlini
Successeur Mauro Leveghi
Biographie
Nom de naissance Lorenzo Dellai
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Trente (Trentin-Haut-Adige, Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique Démocratie chrétienne (1977-1994)
Parti populaire italien (1994-2002)
Civica Margherita (1998-2008)
Choix civique (2013)
Populaires pour l'Italie (2013-2014)
Démocratie solidaire (2014-2017)

Lorenzo Dellai, né le à Trente, est un homme politique italien, de la région du Trentin-Haut-Adige.

Biographie[modifier | modifier le code]

Politique régionale[modifier | modifier le code]

Maire de Trente de 1990 à 1998, Lorenzo Dellai est président du Conseil régional du Trentin-Haut-Adige de 1998 à 1999, puis président de la province autonome de Trente de 1999 à 2012. Il est en outre président de la région autonome du Trentin-Haut-Adige de 2006 à 2008, puis à nouveau de juin 2011 à janvier 2013. Il est également le leader de l'Union pour le Trentin, un parti régionaliste.

Politique nationale[modifier | modifier le code]

Cofondateur de l'Alliance pour l'Italie en 2009, il quitte cette formation l'année suivante. Proche de Luca di Montezemolo avec lequel il signe un manifeste pour une IIIe République, il s'engage dans l'agenda Monti pour l'Italie en décembre 2012, en vue des élections de février 2013 où il est élu député du Trentin-Haut-Adige, puis chef du groupe parlementaire de Choix civique à la Chambre, avant de rallier en novembre 2013 le groupe parlementaire de Démocratie solidaire - Centre démocrate (anciennement Pour l'Italie) dont il assure la présidence jusqu'en 2018.

Le , il est l'un des fondateurs de la Liste Civique populaire avec la ministre de la Santé Beatrice Lorenzin, Pier Ferdinando Casini, Giuseppe De Mita et Andrea Olivero en vue des élections générales de 2018. En lice pour un nouveau mandat de député dans la 6e circonscription du Trentin-Haut-Adige, Dellai est largement battu par le candidat de la Ligue du Nord, Maurizio Fugatti.

Lien externe[modifier | modifier le code]