Beatrice Lorenzin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beatrice Lorenzin
Beatrice Lorenzin.
Beatrice Lorenzin.
Fonctions
Ministre italienne de la Santé
En fonction depuis le
(4 ans, 2 mois et 22 jours)
Président du Conseil Enrico Letta
Matteo Renzi
Paolo Gentiloni
Gouvernement Letta
Renzi
Gentiloni
Prédécesseur Renato Balduzzi
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Rome (Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique Le Peuple de la liberté (jusqu'en 2013)
Nouveau Centre-droit (jusqu'en 2017)
Alternative populaire

Beatrice Lorenzin (née le à Rome) est une personnalité politique italienne, membre du Peuple de la liberté jusqu'au 15 novembre 2013 puis du Nouveau Centre-droit et d'Alternative populaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Beatrice Lorenzin devient ministre de la Santé du gouvernement Letta le . Le 28 septembre, elle présente sa démission, comme tous les ministres du PDL du gouvernement, pour protester contre la possible destitution de Silvio Berlusconi de son mandat de sénateur, non sans critiquer la frange non modérée du parti[1]. Toutefois, les députés ayant renouvelé début octobre leur confiance lors d'un vote au gouvernement Letta, leur lettres de démissions sont refusées, et les ministres restent en poste. Elle demeure ministre de la Santé dans le gouvernement Renzi le 22 février 2014 ainsi que dans le gouvernement Gentiloni le 12 décembre 2016.

En mai 2017, elle obtient le durcissement de la loi sur la vaccination (après que l'Italie a vu reculer sa couverture vaccinale à un niveau inférieur aux recommandations de l'OMS, le président du Conseil Paolo Gentiloni attribuant cela aux « thèses antivaccins »). Désormais, les Italiens doivent vacciner leurs enfants contre douze maladies afin de les inscrire à la crèche ou à l'école maternelle. Si à l'âge de six ans, l'enfant n'est pas vacciné, ils pourront l'inscrire à l'école primaire seulement si les parents paient une amende pouvant attendre 7 500 euros[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Heuzé, « Letta combat pour sauver son gouvernement », in Le Figaro, mardi 1er octobre 2013, page 8.
  2. Pauline Fréour, « Italie et Allemagne en lutte contre les "antivaccins" », Le Figaro, samedi 17 / dimanche 18 juin 2017, page 16.

Article connexe[modifier | modifier le code]