Longue Paix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Longue Paix désigne la période qui, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, a vu l'absence de conflit majeur entre grandes puissances. Cette période n'obère évidemment pas de l'existence de conflits plus localisés.

Attribué à John Gaddis[1],[2], qui désignait alors (1986) la Guerre froide (1945-1991), le concept s'est étendu après la chute de l'Union soviétique jusqu'à nos jours[3],[4]. Gaddis a notamment postulé que cette absence de conflit était en partie due à l'avènement des armes nucléaires et, par extension, de la crainte d'une destruction mutuelle assurée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Lewis Gaddis, « The Long Peace: Elements of Stability in the Postwar International System », International Security, vol. 10,‎ , p. 99-142 (lire en ligne)
  2. John Lewis Gaddis, The Long Peace: Inquiries Into the History of the Cold War, Oxford University Press, (ISBN 0195043359, lire en ligne).
  3. Alvin M. Saperstein, « The "Long Peace"— Result of a Bipolar Competitive World? », The Journal of Conflict Resolution, vol. 35, no 1,‎ , p. 68–79 (DOI 10.1177/0022002791035001004, lire en ligne)
  4. Richard Ned Lebow, « The Long Peace, the End of the Cold War, and the Failure of Realism », International Organization, vol. 48, no 2,‎ , p. 249–277 (DOI 10.1017/s0020818300028186, lire en ligne)