Lisa Film

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lisa Film

Création 1964
Fondateurs Paul Löwinger
Karl Spiehs
Forme juridique GmbH
Siège social Vienne
Drapeau d'Autriche Autriche
Direction David Spiehs
Ernest Gabmann
Activité Production de films
Sociétés sœurs Tivoli Film
Filiales Mona Film
Site web www.lisafilm.at

Lisa Film est une société de production de cinéma et de télévision austro-allemande.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'acteur Paul Löwinger fonde sa société en 1964 pour renouveler le Heimatfilm, mais face au déclin du genre, il se tourne vers les films érotiques. Il est soutenu par le producteur Karl Spiehs. En 1967, il acquiert 50 % des actions de la société et en devient le dirigeant à la place de Löwinger. Elle s'installe à Munich. Angelika Ott, l'épouse de Spiehs, actrice du Löwinger-Bühne, joue dans la plupart des productions de Lisa Film dans les années 1960 et 1970.

Au milieu des années 1970, Spiehs crée une filiale de distribution, Residenz-Film, qui, en plus de ses propres films, diffuse des films étrangers. Dans les années 1980, elle prend le nom de Tivoli.

Pendant la révolution sexuelle, Lisa Film devient l'une des sociétés de production les plus importantes en Allemagne. À côté de nombreux films érotiques, elle crée des comédies grossières comme Die Supernasen qui sont des succès populaires.

Depuis le milieu des années 1980, Lisa Film change souvent de genres pour ses productions de cinéma et de télévision. Elle produit les séries Ein Schloß am Wörthersee, Das Traumhotel, Les Enquêtes d'Agathe ou Meurtres en haute société.

Après Karl Spiehs, la société est dirigée par Gerald Podgornig et Thomas Hroch, un petit-fils de Spiehs ; David Spiehs, un fils de Karl Spiehs, est directeur de production. En février 2012, une nouvelle équipe autour de David Spiehs et Ernest Gabmann prend la direction. Thomas Hroch et Gerald Podgornig sont affectés sur les filiales Mona à Vienne et Tivoli à Bad Homburg vor der Hohe.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]