Lieu géométrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir lieu.

En mathématiques, un lieu géométrique est un ensemble de points satisfaisant certaines conditions, données par un problème de construction géométrique (par exemple à partir d'un point mobile sur une courbe) ou par des équations reliant des fonctions de points (notamment des distances).

Exemples[modifier | modifier le code]

La médiatrice d'un segment est le lieu des points du plan à égale distance des extrémités de ce segment[1].

L’arc capable est le lieu des points d’où l’on voit un segment sous un angle donné.

Les sections coniques pourraient être définies sur le plan des lieux :

  • Un cercle est le lieu de points pour lesquels la distance au centre est une valeur donnée, le rayon[2].
  • Une ellipse est le lieu des points pour lesquels la somme des distances aux foyers est une valeur donnée[3].
  • Une hyperbole est le lieu de points dont la différence des distances aux foyers est une valeur donnée[3].
  • Une parabole est le lieu de points pour lesquels les distances au foyer et à la droite directrice sont égales, le foyer n'appartenant pas à la directrice[3].

Les formes géométriques très complexes pourraient être décrites comme le lieu de zéro d'une fonction ou d'un polynôme. Ainsi, par exemple, les surfaces quadratiques sont définies comme les lieux de zéro des polynômes quadratiques. Plus généralement, le lieu des zéros d'une série de polynômes est connu comme une variété algébrique, dont les propriétés sont étudiées dans la branche des mathématiques appelée géométrie algébrique.

Les exemples les plus importants[réf. nécessaire] de formes géométriques complexes sont produits par un point sur un disque qui roule sur une surface plate ou courbée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]