Liao Taizu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde chinois
Cet article est une ébauche concernant le monde chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Dans ce nom chinois, le nom de famille, Liao, précède le nom personnel.
Yelü Abaoji
Biographie
Naissance
Décès
Père
Yelü Sala (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Yaonian Yanmujin (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Frères
Yelü Lage (d)
Yelü Anduan (d)
Yelü Yindidan (d)
Yelü Diela (en)
Yelü Su (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Shulü Ping (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Yelü Bei (en)
Yelü Yaliguo (d)
Yelü Lihu (en)
Taizong
Yelü Zhigu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yelü Abaoji (872-926) de la dynastie Liao est le premier empereur de l'empire du Khitan (27 février 907-926)[1].

De 907 à 926, le chef Abaoji (A-pao-ki) parvient à unifier les tribus khitan et fonde la dynastie Liao. En 924, il chasse les Kirghizes de Haute-Mongolie.

Abaoji meurt au cours d’une offensive contre l’empire toungouse des Bohai en 926. À la suite de cette campagne, les tribus djürchet des forêts de l'Oussouri, apparentés aux Mandchous, se soumettent aux Khitan qui étendent alors leur empire jusqu’à la frontière de la Corée.

La veuve d'Abaoji accède au pouvoir. Elle favorise l'élection par les nobles de son fils puîné, Yelü Deguang (Ye-liu Tö-kouang). Souveraine rusée et cruelle, elle condamne à mort ses adversaires en leur disant qu'elle les envoie en ambassade chez son mari défunt.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Karl August Wittfogel, Chia-shêng Fêng, History of Chinese Society: Liao, 907-1125, American Philosophical Society,‎ , p. 600

Voir aussi[modifier | modifier le code]