Langues toungouses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Toungouse)

Langues toungouses
Pays Russie, Chine, Mongolie
Région Mongolie-Intérieure, Heilongjiang, Xinjiang, Sibérie
Classification par famille
  • - langues toungouses
    • - langues toungouses septentrionales
    • - langues toungouses méridionales
Codes de langue
IETF tuw
ISO 639-5 tuw
Linguasphere 44-C
Glottolog tung1282
Carte
Répartition des langues toungouses.
Répartition des langues toungouses.

Les langues toungouses, toungousiques ou langues toungouses-mandchoues forment une famille de langues parlées en Asie du Nord et de l'Est, principalement par les peuples toungouses. Elles sont souvent rapprochées des langues turques et mongoles au sein de la superfamille des langues altaïques, mais ce regroupement demeure très controversé[1],[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Certains linguististes estiment que l'ancêtre commun aux langues toungouses était originaire de Mandchourie, et se serait séparé entre 500 avant J.-C. et 500 après J.-C.[4]. D'autres suggèrent une origine plus près du lac Baïkal[5]. Certaines sources décrivent les Donghu comme toungouses[6], cependant cette hypothèse ne fait pas l'unanimité[7]. Vovin estime que les toungouses septentrionaux ont commencé à migrer du Nord du Primorié vers le lac Baïkal il y a 2000 ans[8].

Le jurchen, la première langue toungouse attestée, a été écrite pour la première fois en écriture jurchen (écriture basée sur les écritures khitanes) par les dirigeants de la dynastie Jin au XIIe siècle environ[9],[10]. En 1636, les jurchens deviennent les mandchous. Désormais, le mandchou ne compte que très peu de locuteurs. Le xibe a conservé une tradition littéraire, mais recule face au mandarin.

Les autres langues toungouses n'ont pas de tradition littéraire, et bien qu'elle soient écrites avec l'alphabet cyrillique, elle sont surtout parlées.

Caractéristiques linguistiques[modifier | modifier le code]

Les langues toungouses sont agglutinantes, certaines d'entre-elles ont beaucoup de cas grammaticaux et des systèmes de temps élaborés. Ce sont des langues SOV, c'est-à-dire que l'ordre normal des mots dans la phrase est sujet - objet - verbe[11].

Classification interne[modifier | modifier le code]

Répartition des langues toungouses.

Une classification en deux branches (Nord et Sud) a été proposée, mais la classification des groupes intermédiaires est contestée[12].

Quatre groupes bien établis ont été reconnus par Hölzl[13] :

Vovin remarque que les langues jurcheniques divergent considérablement des autres langues toungouses méridionales (mais en font partie). Une telle divergeance viendrait d'influences de langues coréaniques, du khitan (langue para-mongole), peut-être de langues tchoukotko-kamtchatkiennes et de langues inconnues[14].

Certains auteurs affirment que l'avar pannonien était une langue toungouse[15],[16].

Ci-dessous, la classification traditionnelle des langues toungouses :

Zimin (2020) propose une classification différente des langues toungouses-mandchoues[22] :

  • langues toungouses-mandchoues

Relations externes[modifier | modifier le code]

Pour le moment, aucune relation phylogénétique n'a été prouvée et reconnue par tous entre les langues toungouses et d'autres familles linguistiques. Plusieurs propositions ont été faites :

Données statistiques[modifier | modifier le code]

Ces données sont extraites de deux sources. La première en italique renvoie à une page Internet pour le côté chinois : ces données sont citées pour indication mais restent à mesurer[29]. Le Recensement de la Fédération de Russie, daté de 2002, porte sur les autres indications[30].

Langue (et classe) Localisation Population Locuteurs
Orotche Russie 884 20,3 %
Nanaï (anciennement « golde ») Russie (Chine) 12 355 49,4 %
Hezhe Chine (Russie) 1 476 40 (morte ?)
Oudihé ou khor Russie 1 665 31,2 %
Orok ou ouïlta Russie 432 46,9 %
Oultche Russie 3 098 35,0 %
Sibe, xibe ou xibo Chine 83 629 2 676
Mandchou Chine 4 299 159 10 (morte ?)
jurchen ? ? 0 (langue éteinte)
Néguidale Russie 806 31,4 %
Évenk (anciennement « toungouse ») Russie, Chine 35 377[30] 32,8 %
Évenki khamnigan (en relation à la langue évenke) Chine 1 600 1 000
Yakoute Évenki[31] (en relation à la langue évenke) Chine 200 ?
Évène (anciennement « lamoute ») Russie 19 242 46,0 %
Oroqen (une partie est comptée parmi les Evenks en Sibérie) Chine, Russie 4 132 2 240
Solon (en relation à la langue évenke) Chine 18 000 17 000

Proto-toungouse[modifier | modifier le code]

Le proto-toungouse est l'ancêtre commun hypothétique à toutes les langues toungouses. Sa phonologie a été reconstruite par Tsintsius (1949) pour les consonnes et Benzing (1955) pour les voyelles[32]. Le Dictionnaire étymologique des langues altaïques liste 100 mots reconstruits[33].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Consonnes
labiales dentales palatales vélaires
occlusives p/b t/d k/g
affriquées č/ǯ
fricatives s š x
nasales m n ń ŋ
latérales l
rhotiques r
spirantes w j
Voyelles
antérieures centrales postérieures
fermées i, ü ï,u
moyennes e ö o
ouvertes a

Lexique reconstruit[modifier | modifier le code]

numéro français proto-toungouse
1 feu *toga
2 nez *opora
3 aller *ńē(b)-, ńū(b)-
4 eau *mū
5 bouche *am-ŋa
6 langue *xilŋü
7 sang *sēgV-
8 os *xīkeri, *xīgeri
9 pronom de la 2e personne du singulier *si
10 racine *pule, *ŋǖnte
11 venir *ǯi- (~*di-)
12 sein *kuku-n, *xuku-n
13 pluie *udu-n
14 pronom de la 1ère personne du singulier *bi
15 nom *gerbǖ
16 pou *kumke
17 aile *xasa-kī
18 chair/viande *ul-(k)se
19 main/bras *ŋāla
20 mouche *dilu-kē
21 nuit *dolba
22 oreille *sian
23 cou *moŋa-n
24 loin *gora
25 faire *ar- , *o-
26 maison *ǯīb
27 pierre *ǯola-
28 amer *ǯujar-
29 dire *ɡūn-
30 dent *xǖkte
31 cheveux *xińŋa-, *ńūrikte, *puńe-
32 grand *amba
33 un *emu-, *ume-
34 qui ? *ŋǖ
35 pronom de la 3e personne du singulier *i
36 battre/frapper *por-
37 jambe/pied *begdi, *bugdi
38 corne *xüj(k)e
39 ceci *e-
40 poisson *liamba-
41 hier *tīnu-
42 boire *um(i)-
43 noir *koŋna-
44 nombril *xulŋu-
45 être debout *ili-
46 mordre *sia-
47 arrière *arka-n
48 vent *xedün
49 fumée *saŋńan
50 quoi ? *xia, *xai
51 enfant *kuŋā
52 œuf *umū-kta
53 donner *bu-
54 nouveau *nebi
55 brûler *dur-
56 ne ... pas *ā(n)-, *e-
57 bien *ule-
58 savoir *sa-
59 genou *top(V)g-
60 sable *siru-
61 rire *ińe-
62 entendre *dōldī-
63 sol *na
64 feuille *xabda(-nsa)
65 rouge *pula-
66 foie *pākin
67 cacher *sume-
68 peau *nansa
69 sucer *čupa-, *šupa-
70 porter *ǯaǯa-
71 fourmi *xīrükte
72 lourd *xur-ge
73 prendre *al(i)-
74 vieux *saɡ-da-
75 manger *ǯe-p-
76 cuisse *bōka-n,*bōga-n
77 épais *dir-
78 long *ŋōli
79 souffler *pul(i)gi-
80 bois *gola, *mō
81 courir *meŋ-, *pukti-
82 tomber *tük-, *tüg-
83 œil *ńia-sa
84 cendre *pulńe
85 queue *xürgü
86 chien *ŋinda-
87 pleurer *soŋa-
88 attacher *sub-, *uji-
89 voir *ice-
90 doux *(x)ala, *ǯutī, *dal-di
91 corde *put-
92 ombre *kVlm-, *gVlm-
93 oiseau *š[i]ču-kān
94 sel *tak(V), *tag(V)
95 petit *ŋüši-, *nisi-
96 étendu *xemŋe
97 étoile *xōsi-kta
98 dans *dō
99 dur *pit(a), *(x)etu
100 écraser, moudre *mōsa-

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georg, Stefan; Michalove, Peter A.; Ramer, Alexis Manaster; Sidwell, Paul J. (1999). "Telling general linguists about Altaic". Journal of Linguistics. 35 (1): 65–98. doi:10.1017/S0022226798007312.
  2. Campbell, Lyle (2007). Glossary of Historical Linguistics. Edinburgh University Press. p. 7. (ISBN 978-0-7486-3019-6).
  3. Starostin, George (2016). "Altaic Languages". Oxford Research Encyclopedia of Linguistics. doi:10.1093/acrefore/9780199384655.013.35. (ISBN 9780199384655).
  4. Martine Robbeets. "Book Reviews 161 Andrej L. Malchukov and Lindsay J. Whaley (eds.), Recent advances in Tungusic linguistics (Turcologica 89). Wiesbaden: Harrassowitz, 2012. vi + 277 pages, (ISBN 978-3-447-06532-0), EUR 68" (PDF). Archived from the original (PDF) on 10 May 2017.
  5. Immanuel Ness (29 Aug 2014). The Global Prehistory of Human Migration. p. 200. (ISBN 9781118970584).
  6. Barbara A. West (19 May 2010). Encyclopedia of the Peoples of Asia and Oceania. p. 891. (ISBN 9781438119137).
  7. (en) David N. Keightley, The Origins of Chinese Civilization, , 617 p. (ISBN 978-0-520-04229-2, lire en ligne), p. 411.
  8. Vovin, Alexander. 2015. Eskimo Loanwords in Northern Tungusic. Iran and the Caucasus 19 (2015), 87-95. Leiden: Brill.
  9. Lindsay J. Whaley (18 Jun 2007). "Manchu-Tungus languages". Encyclopædia Britannica. Retrieved 25 Nov 2016.
  10. Tillman, Hoyt Cleveland, and Stephen H. West. China Under Jurchen Rule: Essays on Chin Intellectual and Cultural History. Albany: State University of New York Press, 1995, pp. 228–229. (ISBN 0-7914-2274-7). Partial text on Google Books.
  11. The Tungusic Research Group at Dartmouth College. "Basic Typological Features of Tungusic Languages". Archived from the original on 30 January 2020.
  12. Georg, 2004
  13. Hölzl, Andreas. 2018. The Tungusic language family through the ages: Interdisciplinary perspectives: Introduction. International Workshop at the 51st Annual Meeting of the Societas Linguistica Europaea (SLE). 29 August – 1st September 2018, Tallinn University, Estonia.
  14. Vovin, Alexander. Why Manchu and Jurchen Look so Un-Tungusic?
  15. Helimski, E (2004). "Die Sprache(n) der Awaren: Die mandschu-tungusische Alternative". Proceedings of the First International Conference on Manchu-Tungus Studies, Vol. II: 59–72.
  16. Fuente, José Andrés Alonso de la. "Tungusic Historical Linguistics and the Buyla (a.k.a. Nagyszentmiklós) Inscription". academia.edu.
  17. « Saviez-vous que cette langue est considérée comme en danger critique : Ongkor Solon ? », sur Langues en danger (consulté le )
  18. https://glottolog.org/resource/languoid/id/cent2235
  19. https://glottolog.org/resource/languoid/id/east2366
  20. https://glottolog.org/resource/languoid/id/ulch1242
  21. Huang, P.: "New Light on the origins of the Manchu," Harvard Journal of Asiatic Studies, vol. 50, no.1 (1990): 239-82. Retrieved from JSTOR database July 18, 2006.
  22. a et b М. М. Зимин (Институт языкознания РАН). Кластеризация тунгусских языков по данным исторической фонетики и реконструкция промежуточных предков. XV традиционные чтения памяти С. А. Старостина. 22-23 октября 2020 г. Институт классического Востока и античности ФГУ ВШЭ, Центр компаративистики и филогенетики. (en russe)
  23. a b et c Mu, Yejun 穆晔骏. 1987: Balayu 巴拉语. Manyu yanjiu 满语研究 2. 2‒31, 128.
  24. Hölzl, Andreas (2020). "Bala (China) – Language Snapshot". Language Documentation and Description. 19: 162–170.
  25. J. Marshall Unger (1990)
  26. (en) Joseph Greenberg, , Stanford (Californie), Stanford University Press, 2000-2002, VIII-326 & 216, 2 vol. (ISBN 978-0-8047-3812-5), 0-8047-4624-9 et 0-8047-3812-2, OCLC 41967249)
  27. (en) Aharon Dolgopolsky, , Cambridge, McDonald Institute for Archaeological Research, 2008, 3116 p.  (lire en ligne [archive])
  28. "Long-range etymologies : Query result", sur starlingdb.org
  29. Tungusic Research Group (Dartmouth College)
  30. a et b Recensement de la Fédération de Russie - 2002
  31. (en) Christopher Moseley, Atlas of the World's Languages in Danger, UNESCO, (ISBN 978-92-3-104096-2, lire en ligne)
  32. J. Benzing, "Die tungusischen Sprachen: Versuch einer vergleichenden Grammatik", Abhandlungen der Geistes und Sozialwissenschaftlichen Klasse,vol. 11 (1955), pp. 949-1099.
  33. Etymological Dictionary of the Altaic Languages (2003)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Beffa, M.-L. et Delaby, L., Festins d'âmes & robes d'esprits (Les objets chamaniques sibériens du musée de l'homme), vol. tome 181, Mémoires du Muséum national d'Histoire naturelle, , 241 p. (ISBN 978-2-85653-513-4 et 2-85653-513-5), (inclus, tableaux philo-linguistiques par J.-M. Chavy, UMR 7535). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) José Andrés Alonso de la Fuente, Old-New Tungusic Sources : Nanay Materials in a 19th-Century Russian Phrase Book, Madrid / Vitoria (lire en ligne)
  • (en) José Andrés Alonso de la Fuente, Oroch uktä ‘Meat’, The Tungusic “Heteroclisis” and Analogical Morphophonology, vol. 43, Euskal Herriko Unibertsitatea / Brill, , chap. 2
  • Stefan Georg. "Unreclassifying Tungusic", in: Carsten Naeher (ed.): Proceedings of the First International Conference on Manchu-Tungus Studies (Bonn, August 28 – September 1, 2000), Volume 2: Trends in Tungusic and Siberian Linguistics, Wiesbaden: Harrassowitz, 45–57.

Liens externes[modifier | modifier le code]