Les Grands Chemins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Grands Chemins
Auteur Jean Giono
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Gallimard
Date de parution 18 mai 1951

Les Grands Chemins est un roman de Jean Giono paru en 1951.

Analyse[modifier | modifier le code]

Le narrateur du récit (dont le nom demeure inconnu) traverse le Midi français à la recherche de son idéal. L'œuvre entière (et surtout les personnages) n'est en fait qu'un prétexte sur la condition humaine dans la société des années 1950.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • 1951 - Les Grands Chemins, collection de la NRF, éditions Gallimard, Paris.
  • 1980 - Les Grands Chemins, in "Jean Giono - Œuvres romanesques complètes", Tome V, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, Édition établie par Robert Ricatte avec la collaboration de Pierre Citron, Henri Godard, Janine et Lucien Miallet et Luce Ricatte.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Maryam Farhâni, « La dimension initiatique des Grands Chemins de Jean Giono », La Revue de Téhéran. Mensuel culturel iranien en langue française, groupe de presse Ettelaat, no 50,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  • Pierre Tranouez, « Les amants timides : où mènent les grands chemins dans trois romans de Giono », Persée, Larousse, no 62,‎ , p. 75-91 (lire en ligne, consulté le ).
  • Jean Arrouye, Errance et marginalité dans la littérature, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Recherches sur l’imaginaire (Cahier XXXII) », , 282 p. (ISBN 978-2915751154, lire en ligne), « Errance et désillusion dans Les Grands Chemins de Jean Giono », p. 287-101 (ouvrage collectif sous la direction d’Arlette Bouloumié).