Les Effacés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Effacés
Format
Auteur
Genre
Date de parution

Les Effacés est une série de romans d'espionnage et thrillers jeunesse[1] écrits par Bertrand Puard.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Les personnages principaux sont cinq adolescents, légalement morts, parce que leurs parents avaient défié le pouvoir en place : Ilsa, Mathilde, Neil, Émile et Zacharie, Anouar et donc « effacés » par le professeur Nicolas Mandragore.

Les différents tomes[modifier | modifier le code]

La série principale se compose de six tomes ou « opérations » : Toxicité maximale, Krach ultime, Hors-jeu, Face à face, Sombre Aurore et Station Dumas[2]. Un nouveau livre, Vol 1618, récemment publié, présente de nombreuses allusions et un univers commun, et pourrait laisser penser sans le dire que c'est une sorte de suite de la série.

Toxicité maximale[modifier | modifier le code]

Ilsa, Mathilde, Émile, Zacharie et Neil sont réunis par le mystérieux professeur Nicolas Mandragore : ils ont tous été « effacés » (légalement inexistants et enterrés dans de fausses tombes), parce que leurs parents, tués par des envoyés du gouvernement corrompu et autres personnes reliées directement ou pas à celui-ci, du président Étienne Hennebeau, partageaient le même but : la recherche de la vérité sur les scandales d'État. Mais alors que les adolescents sont enfin en sécurité dans une grande villa au sud de Paris, un milliardaire misanthrope du nom d'Amadieu projette de répandre un virus mortel pour vendre l'antivirus à prix d'or et multiplier sa fortune.

Les cinq adolescents vont devoir se battre dans le plus grand secret pour sauver le monde d'une pandémie et dévoiler la vérité[3]

Krash ultime[modifier | modifier le code]

Quelques jours après la première mission des Effacés dans les laboratoires ProCure d'Amadieu, au moment où leur mentor s’apprête à divulguer à la presse la vérité sur le virus, un bien étrange incident survient à l’Elysée. Le Président de la République, Étienne Hennebeau, y reçoit quelques journalistes à déjeuner pour leur donner sa propre version des faits. Et l’un de ces journalistes découvre dans une poubelle rien moins qu’un doigt humain... La nouvelle a à peine le temps d’être évoquée dans quelques articles que, dès le lendemain, on n’en trouve plus aucune mention nulle part. Il n’en faut pas davantage pour éveiller la curiosité des Effacés et de leur mentor. À qui appartenait ce doigt ? Comment s’est-il retrouvé à l’Élysée ? Bientôt, d’autres incidents isolés, sans liens apparents, se multiplient partout en France... Les Effacés doivent agir vite pour sauver le monde.

Hors-jeu[modifier | modifier le code]

Lors d’un match de foot, plusieurs joueurs tombe raides morts d’un coup, la lumière s’éteint et lorsqu’elle se rallume les corps ont disparus.

Les effacés cherche à découvrir ce qu’il c’est réellement passé, leur mentor les envoie sur la piste de son premier « effacés » qui en sait long sur l’histoire et les aide à, en partie, démasqué les coupables.

Face à face[modifier | modifier le code]

Sombre Aurore[modifier | modifier le code]

Mathilde avoue à Neil son secret sur Nicolas Mandragore: la villa de Mandragore de son vrai nom: Jean-Batiste Decimes.

Station Dumas[modifier | modifier le code]

Alors que Paris se remet de graves émeutes, un incident survient : un film racontant les aventures des Effacés sort et menace le gouvernement français entier. Ce dernier épisode révèle la vérité de la vengeance de Mandragore. La vérité sur la vie de Mandragore qui se nomme : Jean Baptiste Decimes, Ilan Morta sa femme et Aurore leur fille disparue à 8 ans ( 30 ans au part avant ). La mort D'Ilian Morta la mère d'Aurore, la mort de Destin et "la mort de Jean Baptiste Decimes"....

Les Effacés se séparent en quatre groupes Ilsa et Zacharie au Sud, José et Anke au Nord, Neil et Anourd à l'est, Elissa et Mathilde à l'ouest.

Dans le prologue:

Nous découvrons que Jean Baptiste Decimes n'est pas mort..

Personnages[modifier | modifier le code]

Nicolas Mandragore, le mentor[modifier | modifier le code]

Nicolas Mandragore, le mentor des Effacés, livre peu à peu la vérité sur lui-même : quel est le secret de ses mains de kevlar[Quoi ?] ; le lien qui l'unit à Destin[Quoi ?] (l'homme fil de fer, l'éminence grise, le conseiller occulte) , à Mouret ou encore à Hennebeau. Toutes ces vérités apparaissent dans le tome 6 (Station Dumas).

Tout tourne autour de ce fameux soir à la station Dumas car tous les acteurs (Mandragore, Hennebeau, Mouret, Destin, Aurore et Ilian Morta) étaient présents. Plusieurs détails cependant sont troublants : le prince ressuscite[Quoi ?], cite du Machiavel, et on insiste sur la couleur de ses yeux. Se pourrait-il que ce soit une métaphore sur Mandragore ou tout simplement une partie de l'histoire ? Le mystère demeure pendant tout le tome. De grandes questions se posent sur ce que va révéler le tome six.

Les Effacés[modifier | modifier le code]

Ilsa, Neil, Emile, Mathilde et Zacharie sont les Effacés. Nicolas Mandragore est leur mentor.

Alliés[modifier | modifier le code]

José Alladin, fut un allié des Effacés dans le tome 3 de la saga "Hors-Jeu". Il est considéré comme le 1er Effacé de Nicolas Mandragore. Il les aida notamment en leur donnant des informations capitales sur Lev Stravoguine.

Anouar Allila, jeune surdoué de douze ans, les a aussi aidés à partir du tome 2. Il leur a été d'une aide précieuse en coordonnant les opérations depuis sa base.

Cristos Panarétos, ancien tueur à gages chargé de tuer Neil dans le tome 1 et gravement blessé par Ilsa, le croyant mort. Il les aida dans le tome 5 intitulé Sombre Aurore en tuant Alessandro.

Ennemis[modifier | modifier le code]

Dominique Destin, L'Éminence grise du président Hennebeau. Jules Tergaim, commissaire et également pion de Destin et Marie-Anges Mouret.

Notes et références[modifier | modifier le code]